Il y a 100 ans, l’armée de l’air britannique naissait… en France

saint-omer
Devant la stèle à Saint-Omer, érigée en hommage à la RAF. Crédit : Tim O'Brien

Pourquoi Saint-Omer s’apprête-t-elle à célébrer les 100 ans de l’armée de l’air britannique ?  C’est dans cette ville du Pas-de-Calais en France, que la Royal Air Force (RAF) trouve son “berceau spirituel”. En effet, pendant la Première guerre mondiale, le quartier général de l’armée britannique était basé là, à proximité du front. “Les premiers escadrons du Royal Flying Corps se sont installés à l’aérodrome des Bruyères en 1914”, raconte la communauté d’agglomération du Pays de Saint-Omer, “trois escadrons de la RAF ont des liens très forts avec notre territoire: le squadron 9 créé en décembre 1914, le squadron 16 né en février 1915, et  le squadron 41 porte la croix à double traverse de Saint-Omer”.

Saint-Omer, ville de naissance de la RAF

L’histoire ne s’arrête pas là, puisque le 1er avril 1918, la RAF est créée par la fusion du Royal Flying Corps (RFC) et du Royal Naval Air Service (RNAS). “Le 20 septembre (de la même année, NDLR), l’escadron 41 quitte l’aérodrome de Bruyères, mettant fin à quatre ans de présence de l’armée britannique à Saint-Omer”.

Mais les liens entre la Royal Air Force et la ville française ont depuis perduré. Pour preuve, “Henri Allingham, dernier vétéran de la Première guerre mondiale et de la RAF, se rendait chaque année à Saint-Omer jusqu’à sa mort, en 2009 à l’âge de 113 ans”, confie l’Agglomération.

Une stèle commémorative portant la devise de la RAF, “Per Ardua ad Astra” (“À travers l’adversité jusqu’aux étoiles”), a été également érigée en 2004 sur l’aérodrome des Bruyères par des vétérans de la RAF. Elle a été dressée sur le plus grand terrain d’aviation britannique du front occupé en permanence et base de plus de 50 squadrons.

Lancement des festivités lundi 1er avril

Lundi 1er avril, seront lancées, au Royaume-Uni, les festivités marquant le centenaire de la RAF. La Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer (CAPSO) a donc souhaité s’associer à cet anniversaire avec un programme d’événements qui “rappellent cette histoire commune et les liens solides nos deux pays”.

La programmation de la CAPSO, alliant visites thématiques, expositions et animations, a même reçu le label officiel “RAF 100”. “C’est l’une des seules à avoir décroché le précieux sésame en dehors du Royaume-Uni, s’inscrivant ainsi dans les commémorations de cet anniversaire particulier”, se félicite la communauté d’agglomération.

Les cadets de la Royal Air Force seront accueillis lundi 1er avril à l’aérodrome des Bruyères pour déposer une gerbe au pied de la stèle de la RAF. Le programme des commémorations sera dévoilé ce jour-là. Mais on sait d’ors et déjà que le temps fort de la commémoration officielle du centenaire dans l’Audomarois, réserve naturelle située aux alentours de la ville, sera programmé le 20 septembre, date symbolique du départ de la RAF de Saint-Omer, à l’aérodrome des Bruyères en présence d’officiels et de militaires français et britanniques.

Deux expositions seront aussi visibles : la première, intitulée “Centenaire de la Royal Air Force” sera présentée de juin 2018 à juin 2019, à la Coupole d’Helfaut, centre d’histoire et planétarium 3D ; la seconde, “1918-2018 : Royal Air Force, born in Saint-Omer“, sera exposée du 9 juin au 30 septembre 2018, à la Chapelle des Jésuites de Saint-Omer, par le Pays d’art et d’histoire de Saint-Omer.