Eléonore de Rose : quand on s’expatrie, “on arrive en pleurant et on part en pleurant”

podcast Moi Impat Eleonore de Rose

Surprise, bonheur, mais aussi déception, désillusion sont des sentiments que connaissent bien celles et ceux que l’on appelle les “impatriés”. Pour son podcast “Moi impat”, French Morning a donc tendu son micro à des Français qui racontent comment ils ont vécu leur retour au pays.

Pour ce 25ème épisode, Eléonore de Rose, 40 ans et mère de 4 enfants, raconte être revenue en France en 2017 après avoir vécu 5 ans à Madrid, où elle y avait suivi son mari, cadre dans une grande enseigne française. La nouvelle de son retour a été un choc pour elle. “J’ai appris qu’on rentrait alors que j’étais dans la cour de récré le 1er septembre 2015 (c’était la rentrée pour les enfants, ndlr). Cela a été violent”, confesse Eléonore de Rose.

Malgré leurs tentatives de rester en Espagne, la famille devra faire ses valises. “On le dit souvent : on arrive en pleurant et on part en pleurant”. Surtout quand le retour n’est pas aussi simple qu’imaginé. “Paris était devenu “ubérisé”, ça m’a vraiment frappée”, explique la Française tout en expliquant qu’elle a finalement trouvé ces nouvelles manières de faire plutôt intéressantes. Par ailleurs, la mère de famille a dû se “ré-imprégner” de la capitale française et se ré-inventer, mais elle confie que l’écriture s’est imposée comme une sorte de thérapie.

Listen to “Episode 25 : Eléonore de Rose” on Spreaker.