Que faire à Londres en juin 2019 ?

Carmen que faire à londres en juin 2019
L'opéra Carmen sera diffusé sur grand écran à Trafalgar Square

En mai, vous avez fait ce qu’il vous plaisait ? Avec une symphonie de festivals musicaux, gastronomiques et artistiques, le mois de juin fait monter le plaisir du loisir en gamme. Découvrez notre sélection d’évènements et sorties et entrez dans la danse.

Un festival de festivals

Hampton court Palace Festival, du 6 au 22 juin

Hampton Court Festival

A lieu royal, programmation royale. Jamais à court d’artistes internationaux, les jardins du palais Hampton accueilleront pour leur 27ème édition The Jacksons, Tears for Fears ou encore Kylie Minogue. Pour être les premiers en p(a)lace, réservez vite l’un des 3.000 sièges VIP de l’auditorium.

Field Day Festival, Meridian Water, Upper Edmonton, du 7 au 9 juin

Field Day © Steve Turvey

Transformer une usine à gaz en haut lieu de la nuit britannique, usine à gaz ? Pas quand le projet est mené par Broadwick Venues (l’équipe à la tête du club londonien Printworks). Situé au nord de Londres et excentré de toute habitation, ce nouveau complexe formé de quatre gigantesque entrepôts interconnectés est capable d’accueillir 10.000 personnes, 30.000 en extérieur. Intitulé The Drumsheds – littéralement “hangar à tambours” – , le projet sera inauguré – roulement de tambours s’il vous plaît – les 7 et 8 juin 2019 à l’occasion du festival Field Day. L’incontournable événement estival qui avait été relocalisé l’an passé sur les pelouses du Brockwell Park à Brixton pourra ainsi faire vibrer les festivaliers jusqu’à tard dans la nuit sans être limité au niveau sonore. Avec Skepta, Bonobo, The Black Madonna et bien d’autres annoncés, pour sûr que le public s’en donnera à cœur joie et à haute voix.

Junction 2 Festival, Boston Manor Park, les 7 et 8 juin

Festival Junction2

Deux jours, c’est la nouveauté du festival de musique électronique Junction 2 pour sa quatrième édition. Tandis que la première journée fera retentir des sons techno, partition originelle de l’événement, la seconde proposera une programmation plus house. Un moyen de créer la jonction entre “amateurs de musique électronique et fins connaisseurs”, justifient les organisateurs. Pour s’y rendre, il faudra prendre la direction du Boston Manor Park, immense espace vert surplombé par une autoroute. C’est sous cette artère bétonnée que se trouvera la scène principale. Un festival (en) béton.

Mighty Hoopla, Brockwell Park, le 8 juin 2019

Mighty Hoopla Festival

Et une, et deux et… troisième édition pour ce festival qui s’est imposé comme un évènement inévitable de la musique pop avec une résonance LGBT. Outre la tête d’affiche Chaka Khan aka “The Queen of Funk”, les légendaires All Saints, Bananarama, Samantha Mumba, Jamelia ou encore l’artiste suédoise Tove Lo se succéderont sur les pelouses du Brockwell Park à Brixton. Hip hip hip, hoopla.

Des artistes de concerts

Spice Girls, Wembley Stadium

Juin promet d’être hot, enfin, épicé. Bien que Posh snobe l’événement, Baby Spice, Mel C, Mel B et Ginger Spice ont annoncé un retour en grande pompe et promet de Spice up our life. Chaussez vos plateformes et Say you’ll be there.

Dans la catégorie come back toujours, celui des Backstreet Boys qui feront hurler chanter les midinettes qui sommeillent en nous à The O2 Arena. As long as we love them.

Amateurs de musique rock, le bel ami Matthew et son band Muse ne seront pas là pour amuser la galerie mais faire sonner les guitares au London Stadium, tout comme Metallica, dans une version plus metal et au Twickenham Stadium.

Parce que ce ne serait pas cool de ne pas le mentionner : le rappeur Coolio sera sur la scène de The Underworld. Maintenant que vous savez, vous ne pourrez pas dire que c’est râper.

Orelsan in O2

Las des paroles dans la langue de Shakespeare ? Le poète des temps modernes Orelsan viendra chanter le 3 juin ses maux à l’O2 Forum de Kentish Town. Quoiqu’en dise le rappeur, la fête ne sera pas finie : les rockeurs Hyphen Hyphen vous embarqueront au Heaven, quant à Lewis Ofman, il fera résonner ses synthés à The Pickle Factory. 

Coup de food en vue 

Autant vous le dire tout de suite : en juin à Londres, inutile d’entamer un quelconque “body summer” (entre nous d’ailleurs, à quoi bon même l’envisager quand on sait pertinemment que l’été, barbecue et apéro forment la paire ?)… 

London Seafood Festival, Battersea Power Station, du 12 au 16 juin

London Seafood Festival

Pour les a(r)mateurs des produits de la mer, c’est vers Battersea Power Station qu’il faudra mettre le cap. Dédié aux poissons, coquillages et crustacés, le festival qui largue les amarres pour sa seconde édition le long des rives de la Tamise propose de naviguer entre dégustations et démonstrations culinaires tout en se laissant bercer par des concerts live et le chant des sirènes. Bonne pêche !

Taste of London, Regent’s Park, du 19 au 23 juin

Taste of London

Déguster des plats étoilés sans payer des sommes astronomiques, c’est la recette magique du festival gastronomique Taste of London. Pour s’en délecter, direction Regent’s Park où chef/fes et professionnels de la restauration (dont Dominique Ansel père des cronuts – les vrais savent -) proposeront dégustations, cours de cuisine et démonstrations. Un festival de bon goût on vous dit.

Les artistes entrent en scène

Cinderella, Royal Albert Hall, du 6 au 16 juin

Cinderella © Angela Sterling

Pour voir Cendrillon trouver son chausson (de danse) à son pied, c’est au Royal Albert Hall qu’il faudra aller. Chorégraphié par Christopher Wheeldon, le très attendu spectacle promet un ballet de 90 danseurs virevoltant dans ce que l’on suppose de magnifiques décors et d’incroyables costumes. Le chorégraphe promet des surprises théâtrales. Grand prince.

Carmen, Royal Opera House, du 22 juin au 20 juillet

Carmen © Bill Cooper

Deux siècles après sa naissance, l’intemporelle œuvre de Prosper Mérimée rendue célèbre par Georges Bizet est parmi les plus jouées au monde. Et pour cause, la figure de Carmen porte en elle les racines d’une femme libre, moderne et indépendante. Mise en scène par le chorégraphe australien Barrie Kosky, cette nouvelle production entièrement chantée et dansante est annoncée comme audacieuse et peu conventionnelle.    

Bitter Wheat, Garrick Theatre, du 7 juin au 28 août

Bitter Wheat, Garrick Theatre

Pour son retour sur la scène du Garrick Theatre, John Malkovich se glisse dans la peau d’un producteur de renom à l’égo surdimensionné qui, tel le minotaure, dévore les jeunes attirés dans sa grotte. Un storytelling qui laisse un goût amer de déjà vu ? David Mamet son père créateur ne le nie pas, Harvey Weinstein était le point de départ de sa pièce. Le metteur en scène à la réputation de vieux grincheux a néanmoins assuré que son spectacle était à la fois “plus drôle et plus chaotique que ses précédents“. On ne demande qu’à en rire.

Des sorties qui ne manquent pas d’air

Movies on the River, Tower Millenium Pier, du 4 juin au 3 août 

Movies on the River

Un film au fil de l’eau, c’est le concept de Movies on the river. (Re)mis à flot par le magazine Time Out pour la 3ème année consécutive, le cinéma fluvial sillonnera la Tamise cinq soirs par semaine de juin à août. Au menu, une croisière au coucher de soleil avec nourriture et boissons avant la diffusion d’un film qui naviguera entre les classiques comédies romantiques Dirty Dancing, Grease, Breakfast at Tiffany’s et les plus récentes A star is born et The Greatest Showman. A l’eau, ciné.

Zoo Nights, London Zoo, du 7 juin au 26 juillet

Zoo Nights

Avis aux oiseaux de nuit : tous les vendredis de juin et juillet, le Zoo de Londres ouvrira ses portes à des horaires nocturnes. Outre la possibilité d’observer la faune nocturne, des activités “adults only” seront proposées dont “Birds and the Bees Uncut”, un tour qui percera les mystères du sexe dans le royaume animal. Pour les plus téméraires qui voudraient se jeter dans la cage aux lions, une nuit dans des cabines à proximité du Roi de la jungle sera proposée au prix de £378 pour deux personnes. Plutôt réservé aux accro(c)s aux animaux on en convient.

Trooping the Color, The Mall, le 8 juin 

Trooping the Colour

Dans le royaume, on est à cheval sur l’anniversaire officiel de la Reine. Célébré en grande pompe, Trooping the Color consiste en un défilé de plus de 1400 soldats de la garde personnelle de sa Majesté. L’occasion de rappeler qu’elle en a – du moins en théorie – le contrôle et de s’amuser d’admirer leur saillants uniformes et coiffes. Si vous voulez coiffer au poteau la foule, préférez les répétitions les jours précédent l’événement.

Open Garden Squares Weekend, les 8 et 9 juin 

Open Square Garden

Cumulant plus de 22 kilomètres carré de pars et jardins, Londres est l’une des villes les plus vertes d’Europe. Pour s’en (r)assurer, l’évènement Open Square ouvre le temps d’un week-end, les portes de jardins, espaces verts, terrasses sur les toits et parcs résidentiels généralement inaccessibles au public. Une formidable occasion de se mettre au vert et pour tous.

BP Big Screens, Trafalgar Square, les 11 juin, 2 et 9 juillet 

Carmen

Opération opéra gratuit à Traflagar Square, c’est l’objectif affiché par Big Screens. Cette année, ce sont les emblématiques ballets Roméo et Juliette (The Royal Ballet), Carmen et Les Noces de Figaro (Royal Opéra) qui seront diffusées sur grand écran à la nuit tombante. De la balle(t). 

West End live, Trafalgar Square, les 22 et 23 juin 

West End Live © Pamela Raith

Et c’est parti pour deux jours de shows, ceux des plus célèbres comédies musicales jouées sur les scènes londoniennes plus exactement. L’évènement populaire permet d’assister à des spectacles en live interprétés par les meilleurs artistes de la capitale. Très prisée, la manifestation attire les foules mais c’est gratuit, alors courrez-y à tout prix.

World Naked Bike Ride, le 29 juin 

WNBR London crossing Westminster Bridge © Henry Yuen

En juin, les rues de Londres assistent à la course de vélo la plus “désopoilante” de l’année ! Évènement mondial, la Naked Bike Ride invite – comme son nom l’indique donc – à enfourcher sa bicyclette tout nu (et tout bronzé c’est selon) pour protester contre la dépendance au pétrole et célébrer la puissance des corps. Pour ne pas laisser timides et pudiques sur le bas côté, le mouvement exhibe le slogan “as bare as you dare” et autorise donc différents degrés de nudité. Au poil.

London Hong Kong Dragon Boat Festival, le 30 juin 

London Hong Kong Dragon Boat

Après les équipes de Cambridge et Oxford, c’est au tour des bateaux dragons de s’affronter sur la Tamise. Mis à flots il y a une dizaine d’années par le London Lions Club de Chinatown – à l’origine pour collecter des fonds pour des écoles -, l’événement sportif est depuis devenu l’occasion de célébrer la culture chinoise. Pour sa 24ème édition, la régate fera ramer 40 équipes composées de 16 vaillants pagayeurs et d’un non moins vaillant battant le tambour. Sur terre, les festivités battront leur plein avec danses traditionnelles, spectacles de musique, démonstrations d’arts martiaux et autres divertissements. Prêt à embarquer ?

Lumière sur les expositions 

BP Portrait Award, National Gallery, du 13 juin au 20 octobre

BP National Gallery

Depuis 40 ans, la National Gallery ouvre ses portes à l’un des concours international les plus prestigieux dans l’art du portrait en peinture. Attirant chaque année plus de 2.500 participants, l’exposition affichera les œuvres sélectionnées à partir de cet été. Reflet de la vivacité de la création artistique contemporaine, l’évènement est aussi un incroyable tremplin pour les lauréats des années précédentes. Filez-y dare dare.

Tate Modern et Tate Britain

Tandis que les œuvres abstraites et figuratives aux couleurs pastels de Frank Bowling illumineront les murs de la Tate Britain, le travail avant-gardiste de la peintre, dessinatrice et décoratrice de théâtre Natalia Goncharova sera ressuscité à la Tate Modern. Deux expositions majeures à ne pas minimiser cet été.