L’esprit du festival Spirit in the City s’empare de Leicester Square

Spirit in the City esprit

Vendredi 31 mai et samedi 1er juin, l’église Notre Dame de France organise, avec trois autres paroisses, le festival catholique Spirit in the City mélangeant prières, concerts et discussions spirituelles. La première phase de cet “événement de l’évangélisation” se déroulera le soir du vendredi, de 7pm à 10.15pm, dans l’enceinte de l’église francophone, à Soho, tandis que la seconde aura lieu toute la journée du samedi, principalement sur la célèbre place de Leicester Square de 12pm à 8pm. Gratuit et ouvert à toutes et tous, le festival franco-anglais espère rassembler plus de 5.000 personnes pendant ces deux jours. 

Un programme chargé en activités et animations variées

De nombreuses activités sont au programme du festival. Vendredi 31 mai au soir, elles seront consacrées à à la prière et un invité prendra la parole pour discuter de la citation “Life to the Full” attribuée à Jésus Christ par la Bible. La journée du samedi 1er juin sera quant à elle plus animée puisque de nombreux artistes viendront sur produire sur scène à Leicester Square pour exprimer leur foi en chanson. Des tentes seront aussi installées lors du festival Spirit in the City pour que tout le monde puisse se recueillir et prier pendant l’événement, des sessions de confessions en plein-air avec des prêtres seront organisées, des massages de pieds, inspirés de l’acte de Jésus Christ envers ses apôtres, seront proposés, etc. “Toutes les heures, il y aura une grande discussion avec des invités qui débattront de différents sujets comme ‘Science et religion : contradiction ou non?’ ou encore ‘Comment vivre la foi au quotidien?”, détaille Allegra Mutanda, co-organisatrice de l’événement pour Notre Dame de France. Des discussions avec des passants dans la rue pourront aussi avoir lieu “car c’est un événement de l’évangélisation où l’on veut partager la parole de Jésus avec toute autre personne”.

Un festival rassembleur “ouvert à tout le monde”

Malgré un fort ancrage catholique, l’événement est ouvert à tout le monde. C’est l’un des points sur lequel insiste Allegra Mutanda lorsqu’elle parle du festival. Le choix de Leicester Square comme lieu d’organisation n’est pas dû au hasard : avec en moyenne 250.000 personnes circulant sur la place le samedi, les organisateurs espèrent attirer les visiteurs les plus curieux. “Nous accueillons aussi ceux qui ne pratiquent plus la foi, les non-croyants et même ceux qui sont d’une autre confession. Tout le monde est le bienvenu”. In fine, l’objectif de Notre Dame de France en mettant en place un tel événement est “d’évangéliser” le West End. “Pour nous, c’est l’opportunité de présenter la foi catholique aux personnes curieuses qui cherchent quelque chose dans leur vie. Pour ces gens qui sont perdus, ce plus est Jésus Christ”. Par ailleurs, en “amenant l’Eglise dans la rue”, c’est une belle occasion de gagner en visibilité.

Cela fait désormais quelques années que Spirit in the City n’est plus un ovni dans l’offre culturelle de la ville de Londres. Inauguré en 2006 à la demande de l’ancien archevêque catholique de Westminster, Cormac Murphy-O’Connor, le festival s’est produit chaque printemps sur Leicester Square depuis 13 ans maintenant.

Cette initiative religieuse est intervenue après un constat concernant le quartier du West End, où si beaucoup de lieux et d’activités sont dédiées au divertissement et au plaisir, peu d’entre eux ont une visée spirituelle. Comme le narre Allegra Mutanda, responsable de l’organisation du festival, la consigne envoyée par l’archevêque aux quatre églises de ce quartier du centre de Londres était de “faire quelque chose pour célébrer la Foi et insuffler un renouveau dans le quartier”.