La Maison Bollinger investit dans une grande entreprise vinicole britannique

bollinger devient actionnaire BI vendeur vins rares
De gauche à droite : Gary Boom et Michael Spencer de BI ainsi qu'Etienne Bizot de la Maison Bollinger. (Crédits : BI Wines & Spirits)

Quoi de plus logique d’investir au Royaume-Uni, quand le plus célèbre – et fictif – espion britannique, James Bond, ne jure que par son produit ? La Société Jacques Bollinger (SJB), le groupe familial de l’une des plus prestigieuses entreprises françaises de champagne, vient en effet d’acquérir une participation minoritaire, près de 10%, dans BI Wines & Spirits (BI), vendeur de vins rares basé au Royaume-Uni.

BI, présidé par l’entrepreneur milliardaire Michael Spencer, a expliqué vendredi 31 mai que ce nouveau financement serait utilisé pour stimuler la croissance de sa plate-forme de négoce de vin en ligne, LiveTrade. Fondé en 1997, BI est devenu un négociant mondial en vins de grande qualité avec des bureaux à Londres, Hong Kong, Singapour et Los Angeles. L’année dernière, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de £95 millions.

Le groupe Bollinger a déclaré qu’il espérait mieux comprendre les acheteurs de vins fins, tandis que BI, fondé en 1997 et présidé par l’entrepreneur milliardaire Michael Spencer, a estimé que l’investissement supplémentaire contribuerait à développer sa plateforme de commerce en ligne, LiveTrade. Etienne Bizot, président-directeur général de SJB, a qualifié l’investissement de “démarche stratégique à long terme” avec l’objectif de “proposer des expériences uniques sur mesure qui permettront aux consommateurs d’interagir avec nos vins et nos établissements vinicoles”. Le groupe familial français espère aussi mieux comprendre le marché et les acheteurs britanniques.

Aucune des parties n’a cependant divulgué les détails financiers ou spécifiques de cet investissement, mais selon le site spécialisé Decanter, il serait suffisamment important pour permettre à SJB d’occuper un siège au sein du comité directeur BI.