Guide des tables : Bob Bob Cité, le luxe jusque dans les assiettes

Bob Bob Cite Saumon Fume
"Chunky Saumon Fumé Imperial"

Infos pratiques

Bob Bob Cité 

Adresse : 122 Leadenhall Street, London EC3V 4AB

Téléphone : 0203 928 6600

Logé au troisième étage de l’immense Leadenhall Building, le restaurant Bob Bob Cité est la nouvelle coqueluche culinaire de la City. Ayant ouvert ses portes au public vendredi 10 mai avec une dizaine de mois de retard, l’établissement était fortement attendu. De fait, c’est le second restaurant de l’homme d’affaires Leonid Shutov après Bob Bob Ricard, installé à Soho depuis 2008 ajoutant ainsi une touche russe à la typique cuisine britannique.

La première chose qui frappe lorsque l’on passe les portes du jeune restaurant, c’est le cadre. Occupant l’intégralité de l’étage du gratte-ciel, les longs couloirs et leurs structures perpendiculaires s’apparentent à une sorte de labyrinthe oriental. Comme le dit le maître des lieux, Eric Chavot, chef étoilé français, “ici, on se croirait dans un paquebot, c’est le France, le Queen Mary, c’est magnifique”. En effet, s’inspirant d’un décor luxueux mêlant histoire, art et style à la façon du train mythique, le restaurant se compose de plusieurs espaces dont les deux principaux sont sobrement nommés “Salle Rouge” et “Salle Bleue”. Les tables sont accompagnées de banquettes en cuir confortables et sont séparées entre elles de sorte à ce qu’on ne puisse pas jeter de coup d’œil chez le voisin, rappelant aisément des compartiments de train. Cependant, il est judicieux de tourner le regard vers les fenêtres qui donnent une jolie vue sur les buildings environnants, dont le Gherkin.  

Bob Bob Cite Salle BleuePourtant, malgré un style décoratif similaire, Bob Bob Cité ne suit pas le chemin tracé côté cuisine par son grand frère Bob Bob Rocard, car ici on y a fait le pari de la gastronomie française. Pour le réussir, c’est donc Eric Chavot qui a été choisi. Celui-ci s’est personnellement chargé de dessiner un menu comportant autant de créations que de classiques français revisités. 

A la carte : Dans un établissement de la qualité de Bob Bob Cité, les cartes sont habituellement restreintes. Pourtant, les locataires du Leadenhall Building proposent dans leur restaurant des choix nombreux et variés – aux prix conséquents – pour chaque met. Si les huîtres et le caviar sibérien se comptent sur les doigts de la main, il existe plus d’une dizaine d’entrées. Parmi elles, on retrouve des plats d’une finesse incroyable et d’autres plus copieux, rappelant la cuisine du sud-ouest chère à Eric Chavot. A ce titre, on peut relever le “Crabe Mayonnaise”, qui a retenu notre attention avec son mélange de fraîcheur extrême dû au crabe fin avec l’aspect croquant d’un cœur de salade romaine sans oublier la douceur de l’avocat dont on ne se lasse pas. On pourrait l’opposer au “Duck Egg au Plat”, composé d’un œuf de canard posé sur un mélange de fromage, de pommes de terre, bœuf, mousseline à la truffe et cornichons savoureux mais si copieux qu’il pourrait figurer sur la carte des plats.

Bob Bob Cite Crabe Mayonnaise
Le “Crabe Mayonnaise”

Les plats, justement, sont eux aussi en nombre au menu et répartis en quatres sections : grillades, viande, poisson et légumes. Vous n’aurez aucun regret si vous optez pour un des mets de grillade : le “‘Rib Eye’ Steak Écossais aux Échalotes”. Ce dernier est une merveille de cuisson saignante, présentant un contraste saisissant entre son extérieur grillé, croquant et parfumé de façon envoûtante, et l’intérieur si doux et fondant qu’il pourrait presque être coupé à la fourchette. Malgré la grande qualité indiscutable de la viande, le meilleur reste peut-être l’imposante “Dover Sole à la Grenobloise”. Si sa taille conséquente laisse présager un plat difficile à terminer, l’exquise sauce à base de beurre et de câpres, combinée à la cuisson parfaite fait que l’on le termine aussi vite qu’on en redemande par la suite.

Bob Bob Cite Dover Sole
“Dover Sole à la Grenobloise”

Evidemment, chaque plat peut être servi avec des accompagnements au choix. Entre pommes de terre, légumes et riz, chacun peut y trouver son compte. Si vous avez encore de la place après ces entrées et ces plats copieux, nous vous conseillons de faire le choix des “Grosses Frites à la Truffe” afin d’être en adéquation dans l’assiette avec le luxe ambiant. Faites maison, les frites épaisses sont croustillantes, et la truffe est subtilement ajoutée à petite dose.

Enfin, si vous avez survécu à ce riche voyage de saveurs provoqué par les produits d’excellence mariés à la perfection par le chef français du restaurant, restent les desserts. Ceux-ci également faits maison méritent autant d’éloge de la part de nos yeux que de nos papilles gustatives. Le très original “Gratin de Fruits Rouges” alliant sorbet fruité, fruits marinés et biscuit sablé est un magnifique met idéal pour clore un festin avec fraîcheur et douceur. Le clou du spectacle est définitivement “l’Île Flotante” qui ferait adorer ce dessert à tous ses détracteurs. Les blancs d’œuf finement sucrés, si légers qu’ils laissent les amateurs bouche bée, reposent sur un lit de caramel savoureux au beau milieu d’une grande dose de crème anglaise vanillée parfaite.

Bob Bob Cite Dessert
“Ile Flotante” et “Gratin de Fruits Rouges”

Le must-eat : Bien que l’on soit d’ores et déjà emplis de superlatifs pour qualifier les mets de Bob Bob Cité, on n’a aucun doute au moment de choisir le meilleur : l’exceptionnel “Chunky Saumon Fumé Impérial”. D’abord, l’apparence soignée de cette entrée laisse présager le meilleur avec le caviar de Sibérie reposant sur des fines tranches de saumon fumé, qui reposent elles-même sur un assemblage parfumé de pommes de terre, oignons et bouts de pain marinés, sans oublier la gazpacho vert qui lie tous ces éléments. Frais et doux, le saumon fumé est une valeur sûre du restaurant. Outre le festival gustatif qui intervient en bouche, il faut se méfier de la présentation du met qui a tendance à cacher les éléments de la base du plat et masquent l’aspect copieux de cette merveille d’entrée.

Bob Bob Cite Saumon Fume
“Chunky Saumon Fumé Imperial”

Le must-drink : Le luxe y étant revendiqué haut et fort, à Bob Bob Cité, on se doit de boire du champagne. En effet, au mur juxtaposé à chaque table, se trouve un bouton assez surprenant couronné d’un écriteau sur lequel est inscrit en français “Presser pour champagne”. Lorsque l’on appuie dessus, il faut moins d’une minute pour qu’un membre du personnel du restaurant arrive avec une bouteille dans les mains, prêt à remplir les verres. Ainsi, la flûte de Dom Pérignon datant de 2008 est une valeur sûre que tous les amateurs de la boisson française apprécieront.

On peut faire l’impasse : Si nous avions à choisir, nous nous passerions des entrées (trop) riches et copieuses de Bob Bob Cité, en l’occurrence la “French Onion Soup”. Bien que très bonne et emblématique de la cuisine française, nous l’avons trouvée un peu en-dessous du très haut niveau présenté par le reste des plats, et en particulier les entrées. De plus, la richesse qui est la sienne grâce notamment au pain qui est imbibé dedans, contraste grandement avec la fraîcheur et la finesse des autres mets.

Bob Bob Cité Plats
“Duck Egg au Plat” et “French Onion Soup”

On y va : L’ambiance créée à la fois par les musiques entraînantes, dont le volume est suffisamment bas, et la disposition des tables telles des compartiments de train permet d’envisager aussi bien des repas en famille que des festins entre amis, ou encore des moments d’intimité en amoureux.

Le + : Entre le décor aussi singulier que beau, le personnel dont l’attention et la rigueur sont parfaites en permanence, et la qualité intrinsèque de la nourriture qui figure parmi la meilleure de tout Londres, on ne saurait que difficilement choisir.

La note de French Morning London : 5/5

 

Infos pratiques

Bob Bob Cité 

Adresse : 122 Leadenhall Street, London EC3V 4AB

Téléphone : 0203 928 6600