Une publicité de l’entreprise française Kapten bannie des transports londoniens

publicite kapten metro londres
Crédit : Twitter / John Stratford

Peut-être l’aviez-vous remarqué alors que vous étiez dans une des rames de métro de TfL ? Sur l’affiche de la publicité en question, on pouvait voir le visage d’un homme au regard malsain avec un texte qui accompagnait la photo : “Quand vous reconnaissez votre date (rendez-vous amoureux, ndlr) aux informations… Sortez-moi de là Kapten”. Mais l’humour de la société française de chauffeurs privés, tout juste installée dans la capitale anglaise, n’est pas bien passé auprès de certains internautes.

Mauvaise blague

Mollie Goodfellow a été la première à se plaindre vendredi 21 juin sur Twitter de cette publicité. “C’est drôle parce que les femmes peuvent rencontrer un meurtrier ou un violeur lors d’une date et pourraient avoir besoin de s’échapper pour se protéger”, a-t-elle ironisé dans son texte.

Avant de rajouter toujours avec beaucoup de sarcasme : “Souvenez-vous que vous n’êtes jamais à l’abri des hommes !! lol… Utilisez également notre service de taxi, où le conducteur pourrait aussi être dangereux, qui sait, prenez le risque”. Le premier tweet de la jeune femme a été partagé 160 fois et 1.200 personnes l’ont “liké”.

La co-présidente du parti des Verts (Green Party), Sian Berry, s’est alors saisie de cette remarque et a demandé la suppression de cette campagne publicitaire. “C’est faire une blague sur le problème sérieux et grave de l’agression sexuelle”, s’est-elle justifiée auprès de nos confrères de la BBC.

Excuses et suppression

La publicité avait été planifiée pour deux semaines, mais dans un communiqué, TfL a déclaré : “Cette publicité a été approuvée par erreur et nous nous excusons pour le délit commis. Nous allons faire en sorte que cela ne se reproduise plus. La publicité ne répond pas aux exigences de notre politique en matière de communication publicitaire et est supprimée de l’ensemble de notre réseau de transport.”

De son côté, Kapten s’est excusé. Mariusz Zabrocki, directeur généralà Londres, a déclaré que l’entreprise n’utiliserait plus cette affiche pour ses prochaines campagnes. “Dès que nous avons reçu les plaintes vendredi, nous avons commencé à la supprimer le même jour. TfL nous a ensuite contactés lundi et nous avons décidé ensemble de la retirer partout dans le réseau TfL”, a déclaré un porte-parole.