Londres, sixième ville de France ? “Il n’existe aucune base pour le dire”, selon le Consul général

londres sixième ville française

Il suffit de taper dans la barre Google “Londres sixième ville de France” pour trouver des dizaines d’articles ou liens validant ou invalidant cette affirmation, qui fut lancée par Nicolas Sarkozy en 2008 lors de sa visite d’Etat au Royaume-Uni puis reprise en 2013 par un certain… Boris Johnson, ex-maire de la capitale anglaise, qui expliquait alors que 250.000 Français avaient fait le choix de s’y installer.

Même Emmanuel Macron, alors en campagne pour la présidentielle en février 2017, avait réaffirmé que “Londres était la sixième ville de France”. Pourtant, c’est faux, comme l’a assuré Guillaume Bazard mardi 2 juillet, en ouverture d’une conférence organisée par la French Chamber of Great Britain et l’ESCP Europe sur l’impact du Brexit sur les entreprises. “Il n’y a aucune base pour dire que Londres est la sixième ville française”, a assuré le représentant de l’Etat.

Malgré une baisse de 0,88% sur un an, il y avait au 1er janvier 2019 146.213 inscrits sur le registre des Français établis à l’étranger contre 147.506 au 1er janvier 2018. Le Consul général de Londres estimant que “seul un Français résidant au Royaume-Uni sur deux s’inscrit” en général, le nombre réel oscillerait entre 200 et 250.000.

Selon les derniers chiffres de l’Insee, Nantes, actuelle sixième ville de France, compte 303.382 habitants. Londres se situerait plutôt entre la 9ème et 11ème place, jouant des coudes avec Bordeaux, Lille et Rennes.