9 manières de vivre plus écolo à Londres

Etre écolo à Londres
Crédit : Jametlene Reskp

“Être plus écolo”, un enjeu planétaire rabâché à longueur de journée. Mais vous, savez-vous comment vous y prendre ? Si le dérèglement climatique est une affaire globale, chacun.e d’entre nous peut contribuer à sa petite échelle en changeant simplement quelques vieilles habitudes. Rien de bien méchant donc, car bien souvent écologie rime avec économie.

1. Cultivez votre propre jardin

Délaissez les laitues en sachets plastiques ou les tomates importées d’Afrique du nord, ces produits ont un impact colossal sur l’environnement. Qu’il s’agisse de l’emballage ou du convoyage longue distance, nombre des produits présents sur nos étalages ont été très gourmands en énergies avant d’arriver dans nos assiettes. Il est donc temps de prêter un œil attentif aux origines pour privilégier les productions locales et les circuits courts.

Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Même en plein centre de Londres, il est possible de cultiver ses propres fruits et légumes. Si vous n’avez pas la chance de posséder un petit coin de verdure où installer votre potager, des jardins partagés existent sans doute dans votre quartier, comme c’est le cas à Peckham, Dalston ou Soho. C’est économique, convivial et finalement très gratifiant de déguster sa propre récolte ! Pour les plus casaniers, votre appartement peut également porter ses fruits. Il vous suffit pour cela de libérer un petit espace sur un rebord de fenêtre pour y installer une jardinière d’intérieur. Aromates, tomates cerises et mini-salades, le champ des possibles est large en jardinerie.

2. Optez pour des restaurants végétariens ou végans

Depuis quelques années, les possibilités pour manger végétarien ou végan se sont considérablement étoffées sur les tables londoniennes. La quasi-totalité des cartes proposent désormais au moins un plat végétarien et/ou un plat végan, mais certains établissements en ont fait leur marque de fabrique. C’est notamment le cas du Fourty one café, tenu par une Française. Que vous soyez un.e initié.e ou non, ce peut être l’occasion de tester une autre forme d’alimentation. Si finalement vous devenez adepte, le site Happy Cow vous permettra de localiser les restaurants végés partout dans le monde.

3. Limitez le gaspillage alimentaire

“Finis ton assiette”, nous répétait-on étant petits. Aujourd’hui, l’enjeu est énorme puisqu’un tiers des aliments produits termine à la poubelle. Pour pallier ce fléau, des solutions existent. Il est par exemple possible de récupérer un sachet contenant les invendus d’une boulangerie ou d’un restaurant avant sa fermeture. Pour quelques livres sterling, l’application Too good to go vous permet ainsi de manger de bons petits plats à des prix défiant toute concurrence. Au Royaume-Uni, l’appli totalise pas moins de 930.000 repas sauvés de la poubelle et 1.940 établissements partenaires, de quoi plaire à tous les palais.

Si maintenant, vous êtes préoccupé.e.s par votre fond de frigo à la veille d’un départ en vacances, vous pouvez vous aussi donner vos denrées restantes à un particulier. Pour ce faire, il vous suffit de poster une annonce sur Olio, et le tour est joué. Après avoir convenu d’un rendez-vous, vous retrouvez l’un.e de vos voisins.e.s, bien content.e de manger ce qui vous encombrait.

4. Donnez une seconde vie à vos affaires

Produire, acheter, jeter, tel est le scénario-type de l’économie linéaire consumériste. Dommage, quand on sait que la plupart de nos fonds de tiroirs pourraient vivre une seconde jeunesse. Dans certains cas, un simple coup de propre peut suffire à leur redonner leur éclat d’antan. Dans ce cas, la blanchisserie Blanc est l’adresse qu’il vous faut. Leur particularité ? Une technique d’aqua-nettoyage utilisant un détergeant biodégradable qui a fait ses preuves. Le succès est d’ailleurs au rendez-vous, puisque l’entreprise vient tout juste d’ouvrir sa quatrième boutique dans la capitale anglaise.

Sinon, vous pouvez poster une annonce sur Freecycle pour donner ce dont vous ne voulez plus. L’application vous met donc en relation avec des particuliers et votre objet bénéficie d’une deuxième vie.

Autre option, donner ses vêtements, chaussures et autres objets aux nombreux charity shops que comptent la capitale anglaise.

5. Achetez en vrac

Les magasins de vrac fleurissent à tous les coins de rue, et pour cause, la demande est grandissante. Avant tout écologiques, les enseignes zéro déchets sont également économiques puisque le consommateur apporte ses contenants et ne paye donc que le produit en lui-même. Une opportunité en or pour se permettre d’acheter local et bio ! Quelques boutiques spécialisées ont investi le marché comme Hetu, Byo, Harmless ou encore la boutique Zéro, tenue par un couple franco-britannique dans le quartier de Wimbledon. Le concept peut également se décliner hors des supermarchés, comme chez Honnest cake qui propose des gâteaux à déguster sans modération, mais surtout sans emballage.

6. Réduisez vos déchets

Dans la même veine, il est crucial de valoriser ce qui peut l’être, notamment les emballages quand il est difficile de les éviter. Malheureusement, tous les quartiers de Londres ne sont pas logés à la même enseigne en matière de tri des ordures. Il faut donc sans doute chercher le point de tri sélectif le plus proche de votre domicile. A cette fin, il vous suffit d’entrer votre code postal sur ce site dédié.

Une autre manière de réduire considérablement le volume de nos déchets ménagers est de se mettre au compostage. Rompons avec les clichés, un composte en bonne et due forme n’empeste pas et permet de produire un engrais excellent pour le potager. Jetez-y donc vos pelures et autres déchets végétaux et laissez la nature faire son travail.

Finalement la meilleure solution pour moins jeter reste de réutiliser. Combien de bouteilles en plastique utilisez-vous chaque année ? En moyenne, un Londonien achètera 175 de ces petits contenants en plastique, et le plus souvent à usage unique. Un gâchis monstre auquel le maire de Londres, Sadiq Khan, espère mettre fin en mettant à disposition de tous cette carte interactive recensant les fontaines d’eau potable publiques. Investissez donc dans une bonne gourde et emmenez-là partout.

7. Nettoyez Londres tout en marchant ou en courant

Arrivé tout droit de Scandinavie, le “plogging” rencontre un succès grossissant, visible notamment sur Instagram où plus de 60.000 photos ont déjà été postées avec ce hashtag. Une source de motivation supplémentaire pour votre jogging/rando et un investissement minimal (des gants et un sac poubelle) pour un combiné unique : faire du sport et ramasser tout ce qui traîne sur votre chemin. Sur la ligne d’arrivée, la satisfaction est totale et le geste notoire. Pour vous motiver, rejoignez le groupe Eco Run Team UK sur Facebook et lancez-vous à plusieurs avec un objectif commun.

8. Investissez-vous dans une charity

A Londres, ce ne sont pas les associations œuvrant pour la sauvegarde de l’environnement qui manquent. Que vous ayez peu ou beaucoup de temps à consacrer à une cause qui vous tient à cœur, vous trouverez votre bonheur sur Team London. Cette plateforme permet en effet de mettre en relation les volontaires en quête de missions et les organismes à buts non-lucratifs en quête de bonne volonté. De manière très intuitive, vous pouvez créer votre compte en trois clics et commencer dans la foulée à chercher votre première mission, enthousiasmant non ?

9. Déplacez-vous en vélo

C’est une suggestion un peu tarte à la crème, mais le vélo reste le meilleur compromis pour se déplacer sans polluer et ce, à moindre coût. Si le vélo vous rebute de prime abord, optez sans doute pour l’assistance électrique. Une bonne entrée en matière pour découvrir les joies du vélo à presque 25 km/h sans forcer. A Londres, deux compagnies se disputent le marché avec une offre relativement similaire. D’un côté, Lime avec ses vélos verts, et de l’autre Jump (filiale d’Uber) qui a opté pour le rouge fluo. Pour ces deux services, comptez respectivement £10 et £8.12 de l’heure, ce qui reste tout de même assez onéreux.

Vous pouvez aussi opter pour l’acquisition de votre propre vélo, et éventuellement d’une cape de pluie pour parer aux caprices de la météo londonienne. Vous trouverez votre bonheur sur Gumtree avec des offres d’occasion pour toutes les bourses. Enfin, les Santander Cycles restent la solution la plus économique avec leur offre journée à £2 donnant droit à des trajets d’une demi-heure en illimité, ou encore un abonnement annuel à £90.