Après Cannes, le film de la Franco-sénégalaise Mati Diop primé au BFI de Londres

Scène extraite d'Atlantique, un film de Mati Diop

En compétition pour son premier long-métrage intitulé Atlantique (Atlantics, en anglais), la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop a reçu samedi 12 octobre le Sutherland Award de l’édition 2019 du BFI London Film Festival. Ce prix récompense les réalisateurs prometteurs présentant leur premier long-métrage.

Après avoir obtenu le Grand prix du jury du festival de Cannes en mai dernier, Mati Diop confirme donc sa reconnaissance montante de réalisatrice, déjà couronnée de deux prix pour son film-documentaire Mille Soleils paru en 2013.

L’intrigue d’Atlantique se concentre sur la jeune Ada vivant à Dakar et dont l’amoureux s’est risqué à l’exil en quête d’une vie meilleure. Le récit mêle ainsi la question des injustices, la complexité de l’exode et des phénomènes surnaturels tirés de la fiction. Une histoire de vie plus subie que choisie venant prolonger le premier court-métrage de Mati Diop, Atlantiques, réalisé en 2009. “Le récit de l’adolescence africaine que je n’ai pas eu”, résume au journal Le Monde celle qui a grandi à Paris avant de rapprocher de ses origines par le cinéma.