Coronavirus : des mesures pour aider sociétés et ménages au Royaume-Uni

soutien économie
Entreprises et particuliers sont mises en difficulté avec la propagation de l'épidémie. Crédit photo : pxhere

Alors que le coronavirus progresse au Royaume-Uni, le gouvernement a dévoilé mardi 17 mars de nouvelles mesures économiques pour soutenir les sociétés et les foyers en difficultés financières.

En temps de paix, nous n’avons jamais connu un tel combat économique.” C’est en des termes martiaux que Rishi Sunak, ministre des Finances, a présenté de nouvelles mesures de soutien aux entreprises et aux ménages britanniques. S’exprimant dans le cadre d’une conférence de presse, aux côtés de Boris Johnson, il a réitéré sa promesse de soutenir “coûte que coûte” l’économie du pays.

330 milliards pour garantir les prêts aux entreprises

330 milliards de livres sterling, c’est le montant de la garantie que l’État britannique s’apprête à consacrer aux prêts bancaires accordés aux entreprises. Une somme qui représenterait 15 % du PIB national, a rappelé Rishi Sunak. Les petites et moyennes entreprises pourraient, dans ces conditions, avoir accès à des prêts allant jusqu’à 5 millions de livres, sans intérêt dû pendant les six premiers mois…

L’État devrait par ailleurs venir en aide aux sociétés sous forme de baisse d’impôts et de subventions pour un montant total de 20 milliards de livres.

Les 700.000 plus petites entreprises du pays pourraient ainsi se voir verser des subventions allant jusqu’à £10.000. L’accent serait par ailleurs mis sur les secteurs, particulièrement touchés, de l’hôtellerie-restauration, de la vente et du divertissement : les sociétés devraient pouvoir être exemptées de taxe foncière (“business rate”) pendant un an et les plus modestes bénéficier de subventions.

Le remboursement du prêt immobilier suspendu

Pour ce qui est de l’aide aux ménages se retrouvant en difficulté financière à cause du coronavirus, Rishi Sunak a indiqué qu’ils pourraient bénéficier d’une suspension du remboursement de leur prêt immobilier pendant au moins trois mois. “L’idée est que les gens n’aient pas à débourser un seul penny pour leur prêt, le temps qu’ils se remettent sur pied”, a déclaré le ministre des Finances britannique.

Il a par ailleurs précisé vouloir “aller encore plus loin”, dans les prochains jours, pour aider les foyers. “Je vais travailler avec les syndicats et les groupes d’affaires pour développer rapidement de nouvelles formes de soutien à l’emploi pour protéger le travail des gens et les revenus pendant cette période.”

Le coronavirus (Covid-19) continue de progresser

Un ensemble de mesures qui s’ajoutent aux 30 milliards de livres déjà annoncés la semaine dernière, lors de la présentation du Budget, pour protéger l’économie britannique des conséquences néfastes de l’épidémie de coronavirus.

Ces annonces surviennent alors que le nombre de personnes infectées progresse dans le pays (le dernier bilan officiel fait état de 1.950 malades et 71 morts). Lundi 16 mars, le premier ministre Boris Johnson invitait la population à éviter les déplacements non nécessaires et les lieux de rassemblement (pubs, théâtres) ainsi qu’à privilégier, si possible, le télétravail afin de limiter la propagation du virus.