“Restez chez vous”, ordonne Boris Johnson annonçant le confinement du Royaume-Uni

boris johnson confinement royaume-uni coronavirus
Crédit : Flickr / Number 10

Enfin, aurait-on envie de clamer. Après trois semaines à tergiverser et faire des annonces au compte-goutte, Boris Johnson a finalement pris la mesure de la situation. Dès mardi 24 mars, le Royaume-Uni, qui comptait ce jour-là 6.650 cas confirmé de contamination au COVID-19 et 335 décès, sera en confinement.

Le Premier ministre n’a pas formulé clairement le mot “lockdown” mais le message a été clair : “Restez à la maison”. Dans une allocution solennelle, loin des conférences de presse quotidiennes qu’il tenait depuis quelques jours, Boris Johnson a ainsi rappelé la situation actuelle. “Partout dans le monde, nous voyons l’impact dévastateur de ce tueur invisible”, a lâché le Premier ministre avant de souligner que les services de santé, sans mesures plus strictes, vont vite se retrouver sous l’eau. “Pour dire les choses simplement, si trop de personnes tombent gravement malades en même temps, le NHS sera incapable de le gérer – ce qui signifie que plus de personnes risquent de mourir, non seulement du coronavirus, mais aussi d’autres maladies. Il est donc essentiel de ralentir la propagation de la maladie”.

Le Royaume-Uni va s’aligner sur les pays comme l’Italie, l’Espagne et la France pour mettre en place son confinement pour au minimum trois semaines : interdiction des rassemblements publics de plus de deux personnes, maintien des seuls les commerces de première nécessité (supermarchés, pharmacies) impliquant la fermeture notamment des magasins de tous types, des bibliothèques, des terrains de jeux, des gymnases en plein air et autres lieux de culte. Tous les événements dont les mariages, baptêmes et autres cérémonies – à l’exception des enterrements – seront eux aussi interdits. “Vous ne devez pas quitter votre domicile”, a asséné Boris Johnson, avant d’ajouter, “si vous ne respectez pas les règles, la police aura le pouvoir de les faire respecter, y compris par le biais d’amendes et de dispersions”.

En ce qui concerne les personnes qui aimeraient pratiquer une activité physique par exemple une course, une marche ou un vélo, cela sera toléré une fois par jour qu’ils soient seuls ou accompagnés au maximum d’une personne de leur foyer. Autre sortie autorisée, un déplacement dans le cadre d’un besoin médical, pour prodiguer des soins ou pour aider une personne vulnérable. Le télé-travail devra être privilégié, sauf pour les personnes ne pouvant pas faire autrement. “Je sais les conséquences cette perturbation cause et causera à la vie des gens, à leurs entreprises et à leurs emplois. C’est pourquoi nous avons élaboré un programme de soutien énorme et sans précédent, tant pour les travailleurs que pour les entreprises”, a rappelé Boris Johnson avant de conclure, “nous battrons le coronavirus et nous le battrons ensemble”.

En Ecosse, la Première ministre, Nicola Sturgeon, a annoncé les mêmes mesures juste après l’allocution de Boris Johnson. Suivi du Premier ministre gallois, Mark Drakeford.