Enfreindre le confinement au Royaume-Uni vous coûtera £30

amende confinement royaume-uni
Crédit : Shutterstock

Boris Johnson a annoncé lundi 23 mars le confinement du Royaume-Uni pour tenter d’endiguer l’épidémie liée au coronavirus. Lors de son allocution, il a ordonné aux Britanniques de ne pas sortir, sauf pour pratiquer une activité sportive, aller au supermarché ou à la pharmacie ains que pour aller au travail pour celles et ceux qui ne peuvent pas faire de télé-travail.

Pour veiller à ce que ces consignes soient respectées, le Premier ministre a expliqué que la police pourrait intervenir pour disperser les rassemblements publics de plus de deux personnes. Parmi les sanctions dont disposeront les forces de l’ordre, la verbalisation. Si en France, l’amende s’élève à 135 euros pour une première infraction (puis à 1.500 en cas de récidive, et jusqu’à 3750€ et 6 mois de prison pour ceux qui enfreignent plus de 4 fois les règles), au Royaume-Uni, elle ne sera que de £30.

Mais cela n’est peut-être qu’une première étape. En effet, de l’autre côté de la Manche, le gouvernement français avait d’abord fixé le prix de l’amende à 38 euros avant de le passer à 135 euros, quand il s’est aperçu que la population ne respectait pas les consignes édictées. Un porte-parole du cabinet de Boris Johnson l’a d’ailleurs confirmé mardi 24 mars : “Nous garderons tout cela à l’étude et nous pourrons augmenter considérablement le tarif de cette amende si besoin”.

En revanche, pour l’heure, aucune attestation de sortie à présenter aux agents de police n’est nécessaire.