Les festivals du mois d’août à Edimbourg annulés, une décision inédite

annulation festival edimbourg août coronavirus
Crédit : Wikipédia / Festival Fringe Society

Les cinq festivals, qui font chaque année d’Édimbourg la première destination culturelle du monde au mois d’août, n’auront pas lieu. En cause : la pandémie liée au coronavirus.

Entre The Edinburgh Art Festival, The Edinburgh Festival Fringe, The Edinburgh International Book Festival, The Edinburgh International Festival and The Royal Edinburgh Military Tattoo, ce ne sont pas moins de 5.000 événements accueillant plus de 4 millions de visiteurs et plus de 25.000 artistes qui ont été déprogrammés en août prochain. Une première depuis la création de ces festivals en 1947.

C’est en effet au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, que fut fondé le Festival international d’Édimbourg avec pour objectif de “réconcilier et réunir les peuples et les nations à travers l’art”, événement qui a depuis transcendé les frontières politiques et culturelles. L’histoire du Fringe Festival a commencé, quant à elle, lorsque huit troupes de théâtre sont venues se produire, sans y être invitées, en marge de ce tout premier festival international. Conçu en 1950, le Royal Edinburgh Military Tattoo, rassemble de son côté chaque année un large éventail d’artistes militaires et folkloriques internationaux qui se produisent en direct devant 220.000 visiteurs, le tout diffusé sur la BBC.

Coup dur pour l’économie touristique

Le Festival international du livre d’Édimbourg a, lui, commencé en 1983 et a rapidement bâti une belle réputation, accueillant des écrivains du monde entier pour échanger autour des questions actuelles mondiales. Enfin, le petit dernier, le Edinburgh Art Festival, a été fondé en 2004 afin d’offrir une plate-forme aux arts visuels, réunissant chaque année les principales galeries, musées et espaces artistique de la capitale venant présenter des œuvres d’artistes internationaux et britanniques.

Ces annulations sont un vrai coup dur pour l’économie touristique écossaise. “Nous examinons toutes les options possibles pour aider à soutenir nos secteurs clés, y compris les festivals, et nous nous sommes engagés à honorer tous les paiements de subventions dus à nos partenaires culturels pour l’année en cours, et à la réaffectation de ceux-ci”, ont assuré Cammy Day, Depute Leader de la ville d’Edimbourg, et Adam McVey, chef du conseil de la capitale écossaise.