Pour se rendre en France, il faudra dorénavant une attestation dérogatoire

attestation déplacement dérogatoire France coronavirus

Depuis lundi 6 avril, les personnes souhaitant se rendre ou transiter sur le territoire français (métropole et outre-mer) doivent être munis d’une attestation dite “de déplacement international dérogatoire”.

L’Etat français a mis en place cette mesure dans le cadre de la lutte contre la propagation de l’épidémie liée au coronavirus. Les voyageurs, peu importe leur nationalité, devront ainsi présenter cette attestation (téléchargeable en français et en anglais sur le site de l’Ambassade de France du Royaume-Uni) non seulement aux compagnies de transports (avion, train ou bateau) mais aussi aux passages en douane.

Les ressortissants de nationalité française n’auront pas à justifier leur déplacement, a contrario des citoyens de pays tiers ou de l’Union européen (et pays assimilés comme la Suisse par exemple). Il leur faudra présenter les pièces justificatives démontrant le statut invoqué, à savoir prouver entre autres que leur résidence principale se situe en France, ou qu’ils sont travailleurs frontaliers, ou encore qu’ils sont professionnels de santé et que leur déplacement est lié à la lutte contre le COVID-19…

L’Ambassade de France souligne également que les personnes voyageant à destination des collectivités d’outre-mer françaises seront soumises, à leur arrivée dans la collectivité, à un contrôle sanitaire qui peut donner lieu à l’adoption d’un arrêté de placement en quarantaine dans une structure dédiée ou à domicile.