Une Française derrière les fourneaux pour le personnel du NHS

francaise cuisine personnel nhs

Infos pratiques

Pour participer à la cagnotte : ici

Elle a déjà confectionné plus d’un millier de sandwiches et des centaines de gâteaux individuels en trois semaines. Pas pour son entreprise de traiteur, Pain de Vie, créée il y a trois mois, mais pour le personnel du NHS. En parallèle de son activité culinaire qu’elle a maintenu pendant la crise sanitaire, Maïté Ménard-Pryke a décidé de profiter d’être derrière les fourneaux pour apporter à sa manière un soutien aux soignants, en première ligne de la lutte contre l’épidémie de coronavirus. 

“Une cliente m’a mise en contact début mai avec une personne qui gérait un groupe de soutien pour les hôpitaux, les policiers et pompiers de la région”, explique la Française, habitante de New Malden dans le sud de Wimbledon. On lui propose alors de confectionner quelques repas pour le personnel du NHS. “J’ai tout de suite dit ‘oui’”, raconte Maïté Ménard-Pryke, “la solidarité est essentielle dans ce genre de situation”. En réfléchissant aux produits à proposer aux soignants, la cuisinière pense rapidement à des sandwiches et des petits gâteaux. “Le personnel mange souvent sur le pouce, donc il fallait quelque chose de bon mais de rapide à manger”, confie la Française, installée dans la banlieue londonienne depuis 7 ans. 

maite menard cuisine personnel soignant nhs

Mais pour faire face aux besoins et acheter les matières premières, l’ancienne interprète de conférence reconvertie en traiteur a à son tour fait appel à la générosité et la solidarité. “J’ai vu sur Facebook qu’on pouvait lancer une cagnotte, explique Maïté Ménard-Pryke. Elle démarre d’abord, début mai, avec une levée de fonds de £100, montant atteint en 24 heures à peine. “Les personnes m’ont aidé à récolter £200”, détaille-t-elle. Aujourd’hui, la collecte affiche £720 de dons. “Les gens peuvent donner ce qu’ils veulent en fonction. J’ai même eu une dame anglaise qui a contribué à hauteur de £7, qui représentaient toutes ses économies”, confie la Française. 

Maïté Ménard-Pryke assure qu’elle continuera à confectionner et livrer sandwiches et gâteaux tant qu’elle aura des fonds pour financer les produits de base. “C’est important d’agir de façon concrète”, assure-t-elle.

Infos pratiques

Pour participer à la cagnotte : ici