Levée de la quarantaine pour les personnes voyageant entre la France et l’Angleterre

levee quarantaine royaume-uni france
Crédit : Shutterstock

Le suspens a enfin pris fin vendredi 3 juillet : les voyageurs français entrant sur le sol anglais seront désormais exemptés de quarantaine à partir du vendredi 10 juillet. Une bonne nouvelle pour celles et ceux qui attendaient avec impatience cette annonce du gouvernement de Boris Johnson, qui aura donc joué avec leurs nerfs pendant toute une semaine. En effet, une annonce était d’abord attendue lundi 29 juin, avant d’être repoussée au 1er juillet puis au 3.

Le gouvernement a officiellement publié une liste (qui pourra évolué selon leur situation épidémiologique) de 59 pays concernés par cette mesure et classés selon un système de feux tricolores (vert, jaune, rouge). La France, placée dans la catégorie “jaune”, en fait donc partie. Les voyageurs provenant de l’Hexagone seront ainsi exemptés de quarantaine à leur arrivée… en Angleterre. Car pour le moment, l’Ecosse comme le Pays de Galles, n’ont pas encore finalisé leur décision sur l’assouplissement éventuel de leurs restrictions sur les voyages internationaux. En Irlande du Nord, la quarantaine reste par ailleurs en place pour le moment pour les voyageurs arrivant de l’extérieur du Royaume-Uni et de la République d’Irlande.

S’ils seront désormais exemptés de quatorzaine, les passagers devront tout de même remplir un formulaire, au passage aux frontières, précisant le ou les pays visités les quinze jours précédents leur arrivée et renseignant l’adresse de leur résidence principale ou de leur domiciliation pendant la durée de leur séjour. Par ailleurs, es personnes actuellement en quarantaine en raison de leur retour de l’étranger pourraient mettre fin à leur période d’isolement le 10 juillet.

Pour bénéficier de cette exemption pour ses voyageurs, la France devra de son côté instaurer une réciprocité aux voyageurs britanniques. Actuellement, et en réponse à la mesure contraignante décidée par le gouvernement britannique depuis le 8 juin dernier, le gouvernement français avait en effet mis en place une quatorzaine volontaire (et donc non obligatoire) à tous les passagers en provenance du Royaume-Uni. Cela ne devrait donc pas poser de problème côté français de répondre à nouveau à la réciprocité.