Ces mots anglais qui n’ont pas de traduction française

ces mots anglais sans traduction francaise

On a beau dire de la langue de Molière qu’elle est l’une des plus riches au monde, elle ne propose pas toujours de traduction littérale pour les mots utilisés quotidiennement en anglais. On a établi cette petite liste de mots qui nous rendent fous en français.

Chill : Il n’y a pas d’équivalent français pour chill. Dans le meilleur des mondes, ce serait “tranquille” / “posé”/ “sans prise de tête”.

Manspreading : vous êtes une femme, vous êtes dans le “tube” et là à vos côtés un homme qui écarte en grand ses jambes. Bref, il s’étale comme s’il était seul au monde. Voilà donc ce qu’est le “manspreading”. Difficile de trouver l’équivalent linguistique en français, mais on peut d’ors et déjà dire que “goujat” qualifierait bien le personnage.

Judgmental: Se dit d’une personne qui juge tout le temps d’autres personnes (ce que les Français ne font jamais voyons !)

Successful : Pour traduire cet adjectif, on utilise le verbe réussir. Au lieu de dire “he is successful”, on dirait “il réussit professionnellement” ou “il a bien réussi”. 

Cheesy : Vous avez forcément déjà entendu cet adjectif. Votre amie anglaise vous parle de son date de la veille et hop, “cheesy” est lancé. En français, ce serait un mélange de “ringard” et “adorable”, voire “cul-cul la praline“.

Clumsy : Maladroit, drôle, un peu idiot sur les bords : le 3 en 1. 

Feedback: Le mot n’a pas de traduction en français. Est-ce parce qu’on n’en donne pas assez ?

Supportive : Littéralement, cela serait “être présent pour”.

Crush : Francisé depuis, le fameux crush n’a pas vraiment d’équivalent dans la langue de Molière. C’est cette nana ou ce mec pour qui vous avez le béguin. Disons que c’est votre coup de coeur du moment.

Creepy : Se dit de quelque chose qui fait peur, qui donne la chair de poule, mais aussi d’un individu qui met mal à l’aise.

Cringey : Tout d’abord, si vous ne savez pas ce que “cringy” veut dire, vous ne voulez absolument pas être qualifié de la sorte. C’est un mélange entre “être gênant”, “bizarre” et“ringard”.

-ish : “The meeting will start at eightish”. Mais qu’est-ce que c’est que ça, vous dites-vous le jour où votre patron anglais vous donne rendez-vous pour une réunion ? En fait, les Britanniques utilisent très souvent ce suffixe, qui n’a pas de réelle traduction française. L’emploi du “-ish” donne un ordre d’idée sur quelque chose ou quelqu’un. On pourrait le traduire par “vers”, “à peu près”, “presque”.