Pourquoi porte-t-on du vert pour la Saint-Patrick?

Saint Patrick verte

Dimanche 17 mars prochain aura lieu la Saint-Patrick 2019, partout dans le monde mais aussi et surtout à Londres. Comme chaque année, la fête se déroule le 17 mars car elle correspond à la date du décès de Saint-Patrick en l’an 461, qui était et reste encore aujourd’hui le Saint Patron de l’Irlande.

A l’occasion de cette célébration religieuse et culturelle, qui n’a rien à voir avec la fête nationale irlandaise, la tradition veut que des grandes parades publiques soient organisées, que les Irlandais (peu importe leur religion) soient habillés de vert et portent un trèfle sur eux. Mais la question reste de savoir pourquoi doivent-ils impérativement porter du vert ?

Au commencement, c’était le bleu

Tout d’abord, pour répondre à cette question, il faut replonger dans les origines de la Saint Patrick. Qui est réellement ce personnage dont le nom est si connu, mais dont l’histoire est si méconnue ? Né au IVe siècle, celui qui deviendra plus tard un personnage sacré, est le fils d’un diacre catholique en Bretagne (l’actuelle Grande-Bretagne), alors province de l’Empire romain. A 16 ans, celui-ci se fait enlever et devient esclave, travaillant comme berger en Irlande gaélique. Il parvient à s’échapper et devient à l’âge de 30 ans, prêtre catholique. Il retourna en Irlande avec pour mission de convertir au catholicisme tout le pays, dont les habitants sont à majorité des polythéistes celtiques. Il aurait passé de nombreuses années de sa vie à évangéliser les païens de la moitié du nord de l’Irlande, et aurait converti des milliers d’entre eux. La légende, qui permit à Patrick de devenir Saint Patrick, dit que ce dernier a réussi à chasser tous les serpents du pays : or, c’est une allégorie signifiant qu’il réussit à chasser tous les druides celtiques du pays, et donc a réussi à évangéliser toute l’Irlande.

Saint Patrick bleu
Photo : catholic.org

Si aujourd’hui, les Irlandais catholiques qui célèbrent ce saint s’habillent intégralement de vert, de nombreux historiens s’accordent à dire que la couleur à l’origine était le bleu : preuve en est qu’en 1783, un ordre chevaleresque anglo-irlandais du nom de l’Ordre de Saint Patrick adopta le bleu comme couleur de son drapeau. La coutume de porter du vert lors de la Saint Patrick s’explique par le fait que cette fête ait progressivement commencé à être associé plus à la nation irlandaise, qu’à la célébration d’un éminent représentant de la religion catholique, bien que son nom soit resté ancré jusqu’à nos jours.

Le vert, couleur historique du nationalisme irlandais

En effet, les premières traces de couleurs vertes pour célébrer la Saint-Patrick remontent aux années 1680, quand elles étaient parfois associé à l’Irlande, à l’instar de la Confédération Celtique Irlandaise qui avait choisi le vert comme couleur de son drapeau. Pourtant, c’est à la fin du XVIIIe siècle que le vert sera définitivement lié au nationalisme irlandais, lorsqu’en 1798, la Société des Irlandais unis, une organisation républicaine, lance une rébellion de grande ampleur contre les Britanniques, qui occupent alors leur pays.

A l’époque, les personnes s’habillant en vert sont automatiquement persécutées par l’occupant, car associées aux militants des Irlandais unis. De cette façon, le vert est naturellement devenu la couleur adoptée par la nation irlandaise à la fin de l’occupation britannique en 1921. D’aucuns diront également que le vert irlandais provient de l’expression “l’Ile Emeraude” qui désigne le pays, du fait de ses paysages naturellement verdoyants.

Ainsi, au fil des siècles, le vert et la Saint-Patrick exaltant toutes deux le sentiment d’attachement à la nation irlandaise se sont retrouvés de plus en plus associés, jusqu’à en devenir aujourd’hui indissociables.