Entre enthousiasme et stress, le retour en France peut être éprouvant

Raphaelle Fauvel podcast moi impat

Surprise, bonheur, mais aussi déception, désillusion sont des sentiments que connaissent bien celles et ceux que l’on appelle les “impatriés”. Pour son podcast “Moi impat”, French Morning a donc tendu son micro à des Français qui racontent comment ils ont vécu leur retour au pays.

Pour ce 31ème épisode, c’est Raphaëlle Fauvelle qui prend la parole. Cette mère de famille de deux enfants, est rentrée à Paris il y a près d’un an, après avoir vécu 5 ans à Casablanca au Maroc. Elle explique que l’annonce de ce retour a provoqué un mélange d’enthousiasme et de stress, entre bonheur de rentrer chez soi et galère qu’engendre une impatriation (inscriptions aux écoles, recherche d’un logement, réadaptation à un mode de vie dynamique). “Mais rentrer, ça veut aussi dire retrouver ses proches, son environnement culturel et géographique”, résume la Française. Bien qu’ajoute-t-elle, les amis ou la famille ne sont parfois pas si curieux d’en savoir plus sur l’expérience de l’expatriation.

Mais elle évoque aussi le pincement au cœur que l’on ressent et les larmes qui montent quand on quitte un pays dans lequel on a vécu si longtemps. “Une page se tourne”, lâche-t-elle. Mais l’expatriation lui a beaucoup apporté, notamment dans sa vie professionnelle. Raphaëlle Fauvel a appris à sortir de sa zone de confort, “à oser”. “C’est l’occasion de rebattre ses cartes”, confesse-t-elle. Le risque de la reconversion professionnelle, elle ne l’aurait pas pu si elle était restée en France.

Listen to “Episode 31 : Raphaëlle Fauvel” on Spreaker.