La journée des femmes dure un mois à Londres

journée internationale des femmes londres

Chaque année, le 8 mars est consacré à la journée mondiale des femmes. A Londres, cette célébration ne durera pas une journée, mais un mois complet avec divers événements. Cinéma, rencontre, sorties… French Morning London vous dresse une liste (non exhaustive) de toutes les manifestations à ne pas manquer.

Céline Sciamma à l’honneur au BFI

Le British Film Institute de Londres consacre une rétrospective des films de la réalisatrice et scénariste française Céline Sciamma, du lundi 2 au mercredi 11 mars. Au programme, la projection de Tom Boy, Bandes de filles, Water Lillies ou encore Ma vie de courgette. Autre rendez-vous à ne pas manquer, une conférence sur les thèmes récurrents émergeant de la filmographie de Céline Sciamma en tant que réalisatrice et scénariste, du style cinématographique qu’elle a développé et de son plaidoyer hors écran pour l’égalité des sexes dans l’industrie cinématographique.

Une semaine d’information sur l’endométriose

Dans le cadre de la semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose, maladie gynécologique inflammatoire chronique, qui se déroulera du 2 au 8 mars 2020, EndoFrance, via son antenne locale de Londres, organise plusieurs événements. Lundi 2 mars de 7.15pm à 9.15pm, les personnes intéressées sont invitées à une rencontre amicale à South Kensington. Mercredi 12 mars de 7pm à 9pm, une table ronde autour du thème ”Endométriose et Mindfulness” sera ensuite organisée à Oxford Circus. Enfin, mardi 25 mars de 7pm à 9pm, une gynécologue française sera présente – là aussi à Oxford Circus -, pour répondre aux questions des femmes et jeunes femmes qui s’interrogent sur cette maladie encore taboue.

Les réalisatrices italiennes font leur cinéma à l’Institut français 

Le Ciné Lumière de l’Institut français du Royaume-Uni s’associe à Istituto Luce-Cinecittà et à l’Institut culturel italien de Londres pour une édition spéciale dans le cadre du 10ème anniversaire de Cinema Made in Italy, qui se déroulera du mercredi 4 au lundi 9 mars. 2020 mettra donc en scène des réalisatrices italiennes telles que Ginevra Elkann, Chiara Malta et Michela Occhipinti. Subtils, pleins d’esprit, émouvants, toujours inspirants, leurs films racontent des histoires de transmission, des différences culturelles et donnent un avant-goût de l’Italie moderne.

Les artistes arabes font leur festival 

L’AWAN vise, depuis 2015, à présenter le travail phénoménal des femmes artistes arabes inspirantes à un public plus large. Le festival, qui aura lieu cette année à Londres du jeudi 5 au dimanche 29 mars, réunira un mélange passionnant et éclectique de collaborations et de projets créatifs. Le programme comprendra du théâtre, du cinéma, de l’art et de la comédie, ainsi que des ateliers et des débats, et célébrera la créativité contemporaine, défiera les stéréotypes et réunira différentes communautés.

Hommage à Toni Morrison 

Offrant une méditation pertinente et intime sur la vie et les œuvres de l’écrivain légendaire et lauréat du prix Nobel Toni Morrison, le documentaire de Timothy Greenfield-Sanders, diffusé à l’Institut français du Royaume-Uni du vendredi 6 au mercredi 18 mars, retrace l’enfance de cette légende littéraire dans la ville sidérurgique dans de Lorain (Ohio), ses tournées de livres des années 1970 avec Muhammad Ali, ses débuts avec Angela Davis à sa propre salle d’écriture, où elle explora la question de la race, de l’Amérique, de l’histoire et de la condition humaine.

Rencontre avec l’écrivaine Faïza Guène

À l’occasion de la journée internationale de la femme, l’écrivaine française Faïza Guène s’entretiendra, vendredi 6 mars, avec Sarah Ardizzone à l’Institut français du Royaume-Uni. Née en France de parents algériens, la jeune femme a écrit son premier roman, Kiffe-Kiffe Demain, à l’âge de 17 ans. Grand succès en France, il a été sélectionné pour le Young Minds Book Award et pour le Independent Foreign Fiction Prize. Elle a depuis publié quatre autres romans, dont trois ont été traduits en anglais par Sarah Ardizzone : Dreams from the Endz (2008), Bar Balto (2011) et le prochain Men Don’t Cry.

Le Southbank Centre donne la parole aux femmes 

Le festival Women of the World au Southbank Centre donnera, du vendredi 6 au dimanche 8 mars, la parole à des femmes militantes, activistes ou scientifiques. Elles aborderont des sujets inspirants et au cœur de l’identité féminine comme le droit en matière de sexualité et de procréation, le leadership féminin, le vieillissement ou le rôle des femmes dans le changement climatique.

Les mamans, lâchez-vous !

Sabrina Kerchove-Miloud, fondatrice de la plateforme Mummy needs, organise vendredi 14 mars un rendez-vous réservé au mamans. Objectif : lâcher prise. “Être parents, c’est une course permanente contre la montre. Et si vous preniez deux heures pour vous accorder des plaisirs simples ?”, explique la Française. Au programme, “tous les ingrédients pour vous faire bouger vous faire danser, vous faire rire. Il parait même qu’on aura le droit de boire quelques verres de vin et que vous repartirez avec des cadeaux”, promet-elle.

Trouvez l’artiste qui sommeille en vous

Êtes-vous plus Frida Khalo, Sonia Delaunay ou Maria Rivans ? Discover Your Inner Female Artist, dont le premier rendez-vous est programmé dimanche 15 mars, se veut être un espace où les femmes pourront explorer leur créativité en suivant les traces de ces maîtresses artistiques. Dirigée par la professeure d’art Diane Persicot et l’instructrice de méditation Sidney Fontaine, l’événement inclut une méditation immersive qui aidera les femmes à se connecter à l’univers de l’artiste ainsi qu’un cours d’art amusant et instructif où elles apprendront les techniques et l’artisanat des artistes afin qu’elles puissent réaliser leur propre création.

Une discussion avec la réalisatrice Marjane Satrapi 

L’Institut français du Royaume-Uni organise, du vendredi 20 au jeudi 26 mars, la projection de Radioactive, basé sur le roman graphique primé de Lauren Redniss. Dans ce film, l’actrice britannique Rosamund Pike incarne Marie Curie, deux fois lauréate du prix Nobel et à l’origine de découvertes révolutionnaires avec son mari, Pierre (interprété par Sam Riley). Pour l’avant-première programmée dimanche 8 mars, la réalisatrice Marjane Satrapi viendra répondre aux questions du public.