Visas de travail et étudiants : quels sont les critères et quand ouvriront les candidatures

visa royaume-uni
Crédit : Shutterstock

Le gouvernement britannique a dévoilé lundi 19 octobre un nouveau document expliquant comment fonctionnera le système migratoire à points entrant en vigueur dès le 1er janvier 2021. Les citoyens européens souhaitant vivre, travailler ou étudier au Royaume-Uni devront en effet remplir une liste de critères afin de décrocher un visa, selon leur profil.

Les candidatures s’ouvriront avant la fin de l’année et se poursuivront jusqu’en 2021, précise le Home Office. “La plupart pourront compléter leur demande, y compris la vérification d’identité, à l’aide d’une application pour smartphone”, détaille le gouvernement britannique. 

Des frais de dossier seront à payer, mais là aucune indication pour le moment sur le montant exact. Mais le Home Office prévient : “si vous venez au Royaume-Uni pendant plus de 6 mois, vous devrez peut-être payer un supplément de santé qui vous permettra d’accéder au National Health Service”. Une fois sur place et après avoir obtenu leur visa, les citoyens européens pourront utiliser un service en ligne pour consulter leur “statut d’immigrant”, qu’ils pourront également utiliser si un employeur ou propriétaire leur en font la demande.

Pour travailler

Il existera différents types de visa de travail.

  • Le visa “travailleur qualifié” : pour être éligible à ce visa, vous devrez démontrer avoir une offre d’emploi d’un sponsor agréé par le Home Office au niveau de compétence requis, être payé au seuil de salaire minimum de £26.500 par an, parler un niveau d’anglais intermédiaire à B1 (établi selon le cadre européen commun de référence pour les langues).

Si vous gagnez moins de £26.500 – mais pas moins de £20.480 – vous pourrez tout de même postuler en vous ajoutant des points grâce à votre profil professionnel. Par exemple, si vous avez une offre d’emploi dans une profession en manque de main d’œuvre, si vous avez un doctorat dans un domaine pertinent pour le poste en question, si vous avez un doctorat dans une matière STEM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) pertinente pour le poste, si c’est votre premier job de votre carrière professionnelle (l’exigence salariale pour les nouveaux entrants sera inférieure de 30% au taux des travailleurs expérimentés pour n’importe quelle profession, jusqu’à une limite de £20.480).

  • Le visa “santé et soins”

“Le gouvernement britannique se félicite de la contribution vitale des médecins, infirmières et autres professionnels de la santé étrangers au NHS et au secteur plus large de la santé et des soins”, explique le document. Donc si vous travaillez dans une profession de la santé éligible et avez une offre d’emploi émanant du NHS, du secteur des services sociaux ou d’employeurs et organisations qui fournissent des services au NHS, et si vous êtes capable de parler anglais et de répondre aux exigences des critères de travailleurs qualifiés, vous pourrez alors postuler pour le visa “santé et soins” et ainsi venir vous installer au Royaume-Uni (avec votre famille si vous en avez une).

Il y aura même une possibilité d’“entrée rapide”, avec des frais de dossier réduits et un soutien dédié lors du processus de candidature. Si vous êtes éligible pour demander le visa “santé et soins”, vous serez également dispensé de payer le supplément d’assurance médicale pour les nouveaux immigrants. 

  • Visa “talent mondial”

Le visa “Global Talent” permet aux plus qualifiés de venir au Royaume-Uni sans offre d’emploi. Ce visa s’adresse aux leaders mondiaux reconnus et aux leaders de demain dans les domaines des sciences, des sciences humaines, de l’ingénierie, des arts (y compris le cinéma, le design de mode et l’architecture) et des nouvelles technologies, possédant des compétences uniques enrichissant les connaissances, l’économie et la société du Royaume-Uni. Les meilleurs scientifiques et chercheurs bénéficieront ainsi d’un processus de validation du visa plus rapide.

  • Visa “emplois alternatifs et professions spécialisées”

Il existe aussi une gamme de visas disponibles pour travailler au Royaume-Uni, tels que les visas “Start-up et Innovator” ou encore pour des professions dites spécialisées, notamment les ministres du culte (prêtres, aumôniers…), les sportifs et les créatifs.

Pour étudier

  • Visa étudiant

“Le Royaume-Uni continuera d’accueillir les étudiants talentueux et à fort potentiel dans les universités et autres établissements d’enseignement supérieur, les collèges d’enseignement supérieur et de langue anglaise et les écoles indépendantes”, explique le gouvernement britannique. Pour cela, il faudra remplir certaines conditions. Vous devrez démontrer par exemple qu’on vous a offert une place dans un cours via un parrainage étudiant agréé par le Home Office, que vous pouvez parler, lire, écrire et comprendre l’anglais, que vous avez suffisamment d’argent pour subvenir à vos besoins et payer vos cours, et que vous avez vraiment l’intention d’étudier au Royaume-Uni.

Il y aura par ailleurs un visa spécial pour les enfants âgés de 4 à 17 ans qui souhaitent étudier dans une école indépendante.

  • Visa d’études supérieures

Si vous venez de terminer “avec succès” un diplôme de premier cycle ou plus au Royaume-Uni, vous serez alors en mesure de demander un visa d’études supérieures pour rester et travailler ou chercher du travail pour une période maximale de 2 ans (3 ans pour les doctorants).

Les demandes pour ce visa ouvriront à l’été 2021 aux étudiants internationaux sponsorisés par un “parrain étudiant” agréé par le ministère de l’Intérieur et qui a fait ses preuves en matière de conformité avec les exigences d’immigration du gouvernement britannique. Vous pourrez ensuite faire une demande de visa de travail si vous avez une offre d’emploi “appropriée” d’un sponsor et que vous pouvez répondre aux exigences du dit visa.

Si vous venez pour moins de 6 mois

Les citoyens européens pourront continuer à se rendre sur le sol britannique jusqu’à 6 mois sans demander de visa et participer à un large éventail d’activités, y compris le tourisme, la visite de la famille et des amis, des études à court terme et des activités liées aux affaires, telles que des événements et des conférences.

Pour faire sa demande

Les derniers détails sur ce nouveau système d’immigration à points seront publiés plus tard cette année, explique le gouvernement britannique qui invite les citoyens européens à s’inscrire sur son site pour recevoir des alertes emails.