Earthylous, des produits naturels inspirés de la beauté à la française

barbara solis
Barbara Solis est l'une des deux fondatrices d'Earthylous.

Infos pratiques

Site internet 

Instagram

Mon mari, qui est français, me disait toujours que je n’avais pas besoin de me maquiller. Sa mère tenait le même discours”, se souvient Barbara Solis. Mais ces remarques ne la mettaient pas à l’aise, car elle avait, à cette époque, une toute autre conception de la beauté. Originaire du Mexique, elle avait toujours en effet été fortement influencée par l’“american way of life”. “Aux Etats-Unis, pour se sentir belle, il faut se maquiller tous les jours.” Mais son arrivée en Europe a chamboulé sa vision des cosmétiques, qui se retrouve désormais dans la nouvelle gamme de produits naturels, Earthylous, qu’elle vient de lancer. 

La beauté française, une beauté au naturel

Quand je suis venue à Londres pour mon Master, je ne pouvais pas aller à la salle de sport sans un minimum de maquillage”, rigole la jeune entrepreneuse. Or, lors de voyages en France avec son mari, elle a rapidement pris conscience que les Européennes avaient une vision de la beauté plus naturelle que de l’autre côté de l’Atlantique. “J’ai remarqué que les Françaises se maquillaient beaucoup moins que les Américaines, qui utilisent le maquillage notamment pour cacher leurs imperfections.” 

Cette différence, selon Barbara Solis, a une explication : les Françaises accordent davantage d’attention à leur peau. Par là, elles s’attaquent à la “base du problème”, ce qui leur permet par la suite de se sentir beaucoup plus à l’aise au naturel. Le fait de prendre soin de soi pour son propre plaisir a alors fortement inspiré la jeune Mexicaine, qui s’est davantage reconnue dans cette vision de la beauté. 

Forte de la volonté de réaliser quelque chose par elle-même, Barbara Solis a alors décidé de se lancer dans l’entreprenariat. “Au départ, je ne savais pas dans quel secteur. La beauté est un domaine qui m’a toujours intéressé, mais je ne pensais pas y faire carrière”, avoue-t-elle. Mais alors qu’elle avait quitté son emploi dans la finance, elle a rencontré sa future associée lors d’une soirée de Noël. “Je lui ai parlé de mon projet de me lancer à mon compte. Puis ayant la même passion et la même vision du monde des cosmétiques, nous nous sommes davantage penchées sur le sujet.” 

Une marque qui respecte la nature

Dès le début de l’année 2020, elles se sont alors mises au travail, avec pour principale ambition de se distinguer des grandes marques, vendant des produits miraculeux mais qui, du fait de leurs ingrédients, causent plus de problèmes qu’ils n’en résolvent. À contre courant de cette philosophie, Earthylous souhaite proposer des produits qui profitent de ce que la nature a à offrir, dans le but de redonner confiance aux utilisateurs, en leur permettant de s’accepter tels qu’ils sont. 

On souhaitait aussi lancer une gamme respectueuse de notre planète. Pour cela, on n’offre que des produits eco-friendly.” En plus de n’utiliser que des matières recyclables pour les emballages (verre, aluminium, carton, bois…), leur gamme est également produite à base d’ingrédients naturels et bio. “On cherche des alternatives aux composants fréquemment utilisés par les grandes marques de cosmétiques, et notamment à l’huile de palme, qui est chez Earthylous bannie. On travaille donc beaucoup avec du beurre de coco, des huiles essentielles…” Leurs produits sont également végans et non testés sur des animaux. 

Des produits encore peu démocratisés

Pour le moment, les produits ne sont disponibles que sur le web, mais Barbara Solis souhaite à terme ouvrir une boutique dans Londres. En attendant, il est donc possible de commander sur leur site internet des shampoings solides ou secs, des déodorants sous forme de crème, du baume à lèvre, des sels de bains… “Comme nous n’avons ouvert qu’en septembre, notre gamme n’est pour l’instant qu’une proposition. On tient énormément compte des retours des clients, des propositions qu’ils nous font. On teste des choses et on voit si ça plait.” 

Si ce type de produits fait encore office d’exception dans le monde de la beauté, c’est principalement dû à deux réticences chez les consommateurs. “Ils ne changeront leur façon de consommer que s’ils n’ont pas beaucoup de concessions à faire. Pour répondre à cela, nous nous sommes appliqué à produire des cosmétiques qui donnent le même rendu au niveau des sensations que ce soit pour les shampoings ou pour les soins du visage”, argumente la fondatrice. 

Le prix est également souvent un frein. Pour y remédier, Barbara Solis mise avant tout sur une bonne campagne d’information, que ce soit de part la mise en avant des ingrédients utilisés ou de part le nombre de lavages possibles de réaliser avec les produits, les avantages qu’ils apportent lors de voyages… Et pour cela, les réseaux sociaux, tels qu’Instagram, sont un réel outil pour elle. 

Infos pratiques

Site internet 

Instagram