Visite d’Emmanuel Macron: un selfie et c’est tout…

macron londres
Photo postée sur le Twitter de Theresa May

Le président de la République était en visite jeudi 18 janvier à Londres pour un sommet franco-britannique. C’était la première fois, depuis son élection en mai, qu’Emmanuel Macron faisait le déplacement de l’autre côté de la Manche.

Sa venue a donc été scrutée par tous les médias britanniques. La majorité a retenu la signature d’un traité sur le contrôle de l’immigration. Traité dont l’objectif est de compléter les accords du Touquet de 2004. Ces derniers instauraient des contrôles d’immigration communs dans les ports des deux pays. Un groupe d’experts va donc être créé pour examiner les grands projets conjoints. Le Royaume-Uni a concédé 44 millions de livres pour renforcer la sécurité à Calais et dans d’autres ports pour faire face à la crise migratoire. .

Autre élément rapporté par les journaux, télévisions et radios : la phrase prononcée par le président de la République concernant le dossier du Brexit. “Si vous voulez accéder au marché unique, y compris les services financiers, allez-y (“be my guest”). Mais cela signifie que vous devez contribuer au budget et reconnaître la juridiction européenne.”

Mais c’est surtout un autre événement qui a marqué tous les esprits : le selfie des deux politiques. C’est la Première Ministre, Theresa May, qui a partagé la photo sur son profil Twitter, lors de la soirée au Victoria & Albert Museum de Londres.

“Fromage! Theresa May caps her first summit with French President Macron with her own Oscars-style selfie at the V&A Museum” (Fromage! Theresa May clôt son premier sommet avec le président français Macron avec son propre selfie façon Oscars au V&A Museum), a titré le très polémique Daily Mail

Sky News, lui, a disserté sur le fait que ce selfie était le premier du genre pour Theresa May. L’article s’en est suivi avec une comparaison avec d’autres politiques influents: Barack Obama, Hilary Clinton ou son prédécesseur David Cameron.

Même les très sérieux The Telegraph et BBC s’y sont également mis. La télévision britannique a même tenu à préciser : “The photo was posted on Mrs May’s official Twitter account on Friday morning” (la photo a été postée sur le compte officiel de Mme May vendredi matin).

Mais pour John Grace, éditorialiste au Guardian, le spectacle n’était qu’illusion. If Theresa May enjoyed meeting the French president, she didn’t show it” (Si Theresa May a été ravie de sa rencontre avec le président français, elle ne l’aura pas montré). Décrivant un président français “clairement pas habitué à rencontrer des gens réfractaire à son charme”, l’éditorialiste souligne, comme la majorité de ses collègues, l’océan qui sépare pour le moment une Theresa May plaidant pour un partenariat “profond et spécial” d’un Macron droit dans les bottes européennes.