Brexit : JPMorgan envisage la délocalisation de 200 emplois de Londres vers Paris

JPMorgan Brexit

Le “#ChooseFrance” d’Emmanuel Macron commence à faire son effet. L’appel du 22 janvier dernier du président de la République à destination des entreprises étrangères, et notamment britanniques, pour transférer leurs emplois ou investir vers la France a été entendu par JPMorgan (JPM.N).

La structure financière envisagerait le transfert de près de 200 emplois bancaires de Londres vers Paris. Bien évidemment, au cœur de cette décision, il faut y ajouter le contexte actuel au Royaume-Uni. En effet, la date de la sortie officielle du pays de l’Union Européenne approche à grands pas et certaines entreprises prennent déjà leurs dispositions.

La France prend de plus en plus l’avantage dans le classement des villes les plus attrayantes pour relocaliser les emplois post-Brexit. Selon un sondage réalisé par Reuters en mars, “Paris a dépassé Francfort comme la destination la plus populaire” auprès des chefs d’entreprises dans le secteur de la finance. “Paris est redevenu attractif, même d’un point de vue fiscal”, a même déclaré une source anonyme cité dans un article des Echos.

Daniel Pinto, de JPMorgan, qui occupe les fonctions de président et chef de l’exploitation, a discuté mercredi 18 avril de cette éventuelle relocalisation avec le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, lors d’une réunion à New York. Il a cependant expliqué que la structure bancaire n’avait pas encore décision finale.