Mariage royal : ces fans français qui s’apprêtent à envahir Windsor

mariage harry français

Aurélie a réservé son Airbnb à Windsor depuis des mois pour être sûre d’arriver à l’heure ; Sam viendra elle en famille du Pays Basque tout exprès ; et Maxime a prévu d’y faire sa propre demande sur place… Ils sont Français, mais fans de mariages princiers et ne manqueront pour rien au monde les noces de Prince Harry et Meghan Markle, samedi 19 mai à Windsor.

“Cela fait des mois que j’attends ce moment, j’ai vraiment hâte de voir à quoi va ressembler l’événement”, raconte Aurélie, 30 ans, Londonienne depuis 5 ans. “Quand il y a eu l’annonce des fiançailles en novembre, je me suis dit qu’il ne fallait pas que je loupe ça”, explique impatiente la jeune femme, chargée de clientèle au sein d’une entreprise de la capitale anglaise. “Je n’étais pas là pour le mariage de son frère, William (en avril 2011, NDLR), mais je l’avais suivi à la télévision. Je m’étais promis que si Harry se mariait, j’irai quoiqu’il arrive”.

Des “fans” de la famille royale

Aurélie confesse être une “fan” de la famille royale britannique depuis son adolescence. “Je suis fascinée par son histoire, c’est mieux qu’une série à la télé. Il y a de tout : des drames, des bonheurs, des rebondissements… C’est passionnant de suivre tout cela de près maintenant que je vis à Londres”.

La Française se rendra donc à Windsor samedi 19 mai pour se mêler à la foule et tenter d’apercevoir les mariés avant leur entrée dans l’église. “Je sais que cela va être compliqué mais ne serait-ce que de savoir que j’aurais participé à un tel événement, ce sera déjà beaucoup pour moi !”. Elle a réservé son billet de train dès qu’elle a su que le mariage aurait lieu à Windsor. “J’ai même pris un Airbnb pour dormir là-bas la veille, pour être sûre d’être à l’heure”. Et ce n’est pas grave si cela lui a coûté £100 pour une nuit. “C’est historique, ça n’a donc pas de prix pour moi !”.

“Vivre l’ambiance de l’intérieur”

La trentenaire ne sera pas la seule Française de Londres à s’y rendre. Pauline et ses copines, Anne et Sofia, sont déjà excitées à l’idée de se rendre à Windsor. “On va prendre un train très tôt le matin et essayer de se faufiler dans le public“, raconte la jeune femme. A 28 ans, elle habite Londres depuis un an et a sauté de joie quand elle a su que le prince cadet allait se marier. “C’était la nouvelle du siècle ! La famille royale, ça m’a toujours fait rêver. Je sais que ça fait un peu cliché, mais quand j’étais petite fille, je rêvais comme beaucoup d’autres d’être une princesse. Alors vivre un mariage comme celui-ci, ça va être génial !”.

Et que pense-t-elle de la future mariée ? Meghan Markle est magnifique, d’ailleurs je suis sûre qu’elle va être éblouissante dans sa robe. J’ai hâte d’y être”. Quand on demande à Pauline, pourquoi s’imposer tous ces désagréments pour se rendre sur place avec aucune garantie d’apercevoir le couple, alors qu’elle pourrait assister à la cérémonie devant sa télé, la jeune femme répond du tac au tac : “Ce n’est pas pareil ! Avec mes amies, on a envie de vivre l’ambiance de l’intérieur. C’est sûr que de rester à la maison ou regarder le mariage dans un pub, c’est moins compliqué. Mais on ne ressentira pas les mêmes choses et puis, quand on sera plus vieilles, on pourra dire : ‘On y était'”.

Une demande en mariage en vue

Maxime, lui aussi, sera dans la foule à Windsor. Ce Français de Londres, installé dans la capitale depuis dix ans, suivra sa compagne, qui souhaitait se rendre à l’événement. “Elle adore le prince. Je crois qu’elle est secrètement amoureuse de lui !”, rit l’employé en finance. Si lui est moins sous le charme d’Harry, il accompagne sa petite-amie surtout dans un but bien précis : “Je vais lui faire ma demande en mariage le soir, après la cérémonie. J’ai déjà tout prévu. J’espère que ma “future femme”, enfin si elle dit oui, aimera la surprise et qu’elle se souviendra longtemps de ce jour”.

D’autres ont carrément organisé une matinée à la maison pour regarder le mariage en direct depuis leur canapé. Amina a prévu un brunch dans son appartement de Clapham avec tous ses colocataires et d’autres amis. “Il y aura autant de filles que de garçons. Car les mecs aussi aiment bien regarder ce genre de trucs !”, ricane la Française. “On va tranquillement se poser devant la télévision et on ne manquera pas de faire des commentaires sur les mariés et les invités, l’idée est de passer un bon moment ensemble et puis c’est sympa de regarder ce genre d’événements, comme on le ferait pour le 14 juillet”, lance la chargée de communication.

Comme les autres, elle se dit passionnée par la famille royale depuis son plus jeune âge. “Vous savez, en tant que Français, on se souvient tous de ce qu’il s’est passé avec Diana. Son accident nous a tous un peu marqué, tout comme on se rappelle de William et Harry derrière le cercueil de leur mère. En plus, la famille royale britannique a toujours été passionnante à suivre. Cela intéresse beaucoup de gens, contrairement à ce que certains pourraient dire. La preuve avec la série “The Crown” (série britannique consacrée à la famille royale, NDLR), tous mes copains ont regardé les deux premières saisons et on attend avec impatience la nouvelle”.

Des Français de Londres, mais pas que…

Ce mariage n’intéresse pas que les Français de Londres, pour preuve : Eurostar annonce une augmentation de 24% du nombre de passagers voyageant vers Londres vendredi 18 et samedi 19 mai (en comparaison à 2017 pour le même week-end). “Le vendredi sera la journée de plus grosse affluence avec plus de 10 000 arrivées à Londres. L’augmentation du trafic entre Bruxelles et Londres est la plus importante, en hausse de 54% par rapport à 2017. Les voyages depuis Paris connaissent également une hausse significative de 15%”, a communiqué la compagnie de transports franco-britannique lundi 14 mai.

Sam, qui viendra du Pays Basque avec son conjoint, fait partie de ces Français se rendant à Londres pour vivre en direct cet événement. “On a tout réservé depuis le mois de janvier : Airbnb, avion, etc.”, raconte la jeune femme. Ce ne sont pas ses 7 mois de grossesse qui l’empêcheront de faire le déplacement. “Du coup, je ne pourrais pas aller à Windsor, mais nous comptons boire un verre pour fêter ça et je pense que beaucoup d’Anglais seront de la partie avec nous !”, pronostique la jeune femme.

Elle confesse qu’elle aime la “modernité” de ce mariage. “Il dépoussière complètement la monarchie britannique comme l’avait fait William en épousant une roturière. Cela n’aurait jamais été imaginable il y a encore 20 ans. Puis, ça donne espoir à toutes les petites filles du monde : il ne faut pas nécessairement être née princesse pour épouser le prince charmant, on peut le devenir… à l’instar de Catherine Middleton et Meghan Markle !”.

Du rêve et de la modernité

Sam suit depuis de nombreuses années les actualités de la famille royale. “Je ne suis pas fan (elle dit quand même savoir qu’Harry se marie vite en raison de l’âge de son grand-père dont il serait très proche, NDLR), mais j’aime beaucoup. Surtout Kate et William, ils sont beaux, sympathiques et généreux, accessibles et tellement simples ! Ils font rêver ! Le futur roi d’Angleterre conduit lui-même sa voiture quand des pseudos stars se font conduire par des chauffeurs !”.

Tout comme elle apprécie l’espièglerie de la Duchesse de Cambridge. “Elle tente d’imposer sa vision des choses. Par exemple, offrir des cadeaux à Noël est strictement interdit mais Kate passe outre. J’adore !”. Sam a hâte de découvrir la robe de la mariée de Meghan Markle et la cérémonie en général. “Ce qui est sûr, c’est que je me ramènerai une babiole du mariage, comme il en fleurit tant dans les shops anglais ! Dans quelques années, ce sera collector comme ceux de Kate et William !”.

- Services -