L’entreprise Leaseum Partners veut révolutionner l’investissement immobilier

leaseum partners investissement immobilier
(De gauche à droite) Les Français Steve Sillam, Michael Abib et Lior Abehassera

Investir dans l’immobilier new-yorkais via les crypto-monnaies ? C’est ce que propose l’entreprise Leaseum Partners fondée par le Français Steve Sillam, et basée à Londres. Fin juillet, elle avait même réuni plusieurs acteurs du marché pour présenter cette nouvelle solution, qui sera lancée en septembre prochain à New-York.

“Nous sommes les premiers à proposer un tel modèle, autrement dit de manière professionnalisée en recrutant une équipe dédiée et en amenant de la régulation dans le secteur des crypto-monnaies”, résume Steve Sillam, fondateur de Leaseum Partners, qui travaille depuis 1 an et demi sur le projet.

Le Français, ancien spécialiste de la levée de fonds avec des expériences en immobilier et dans la banque, a eu l’idée de cette société après avoir vu l’engouement que provoquaient les crypto-monnaies. Il a été rejoint dans l’aventure par deux associés, en réalité des amis de longue date, Lior Abehassera et Michael Abib, le premier étant un ancien de Natixis et de BNP Paribas – “je travaillais dans les salles de marché”, détaille-t-il – et le second venant du monde de la banque – “je créais des modèles financiers pour Citi Bank”, explique-t-il.  

L’entreprise crée sa propre monnaie

Tous les trois souhaitaient ainsi “éduquer le public à la blockchain”. “Tout le monde s’intéresse aux crypto-monnaies, mais ce sont des ressources très volatiles. Elles ne sont pas sécurisées, génèrent aujourd’hui peu de revenus et surtout il n’existe actuellement aucune régulation dans ce secteur”, avance Steve Sillam.

Leaseum Partners, qui compte six salariés permanents et des employés basés entre Dubaï et Hong Kong, a donc créé une monnaie, un “coin”, sécurisée pour investir dans l’immobilier. “Non seulement, les gens pourront générer des revenus et permettre une régulation de cette monnaie. Mais si jamais, le prix s’effondre, il restera toujours les bâtiments achetés”. L’entreprise a, pour lancer son nouveau modèle, fait appel à un ponte dans le secteur en recrutant Michael Chetrit, “grand spécialiste de l’immobilier new yorkais” ainsi que David Dahan venu d’Aviva.

New York, meilleur terrain d’essai

Comment ça fonctionne concrètement ? “Aujourd’hui quand on investit en immobilier, on passe par le notaire, un avocat. Et parfois pour la gestion, on le confie à quelqu’un de spécialisé. Tout cela a un coût”. Avec le modèle proposé par Leaseum Partners, les investisseurs pourront acheter leur “produit” immobilier en ligne. “Mais pas n’importe qui, il faudra être “accrédité”, on va donc faire des vérifications en amont sur la personne ou le groupe qui souhaite accéder à cette plateforme”.

le capital investi en immobilier commercial (immeubles de bureaux à New York), les investisseurs n’ont plus qu’à récupérer les loyers tous les trimestres. “S’ils ont besoin de cash, pas de problème : il suffit de revendre”.

Si New York a été choisi comme première ville de ce projet, c’est parce que “le marché immobilier est bon, le retour sur investissement est excellent. En effet, plus de 50% de l’immobilier commercial mondial se trouvent aux Etats-Unis et dans cette ville, il est vraiment possible d’investir. D’ici la fin de l’année, on aura une très bonne vue de la levée de fonds”, lance Steve Sillam. Mais le Français est convaincu du futur succès de ce nouveau modèle d’investissement immobilier. “On voit que beaucoup de gens sont déjà intéressés”, assure-t-il.