Brexit : 700.000 personnes dans les rues de Londres pour demander un nouveau référendum

marche referendum brexit people vote march londres
En octobre dernier, plus de 700.000 personnes avaient répondu à l'appel de la People's Vote March. (Crédit : People's Vote)

Ils étaient venus de tout le Royaume-Uni. Britanniques, Européens… Jeunes, seniors… Selon les organisateurs, près de 700.000 personnes ont participé à Londres à la grande marche du People’s Vote samedi 20 octobre. 150 cars ont même acheminé jusqu’à la capitale les personnes venant de partout dans le pays. Cette manifestation avait pour but de faire pression auprès du gouvernement britannique en vue d’un nouveau référendum sur le Brexit. Un vote non pas sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l’Union européenne, mais sur l’accord final – s’il y en a un – qui sera conclu entre les deux parties.

marche referendum brexit londres
Crédit : People’s Vote

Un centre-ville bloqué, un raz de marée humaine dans les rues londoniennes : c’est presque du jamais vu. Lors de la première marche, organisée en mars dernier, 100.000 personnes y avaient participé. Cette fois-ci, c’est 7 fois plus. The Guardian, quotidien britannique, a rappelé dans ses colonnes qu’il s’agissait là “de la plus grande vague d’opposition publique à la politique gouvernementale depuis la manifestation anti-guerre en Irak en 2003”.

Pour Nicolas Hatton, co-fondateur du mouvement The 3 Million créé pour protéger les droits des ressortissants européens vivant au Royaume-Uni après le Brexit, cette marche a été “un élan magnifique du peuple anglais en soutien à l’idée européenne”. De quoi faire plaisir à voir, ajoute-t-il. “C’était joyeux et festif, avec des tout-petits et des très vieux, des syndicalistes et des entrepreneurs et surtout beaucoup d’Européens”. Le Français qualifie cette journée de “la plus grande street party européenne que le pays a jamais vu”.

Le mouvement continuera sa mobilisation puisqu’il organise lundi 5 novembre à 10am une grande chaîne humaine devant le bureau de la Première ministre britannique, au 10 Downing Street. “Le but est de rappeler l’importance de protéger et respecter les droits des ressortissants européens eu Royaume-Uni et des Britanniques en Europe”.

maire londres marche anti brexit londres
Sadiq Khan, le maire de Londres, faisait aussi partie des manifestants.
Crédit : DR

Un vote populaire, voilà ce que demandaient les participants et les organisateurs de cette grande marche du samedi 20 octobre. Les pancartes dénonçant le Brexit et ses conséquences parsemaient le parcours. Le drapeau européen flottait partout. Sadiq Khan, le maire de Londres, avait également rejoint le cortège. Nicola Sturgeon, la Première ministre écossaise, a quant à elle envoyé un message vidéo pour apporter son soutien à la foule. Elle expliquait que les députés de sa majorité soutiendraient l’organisation d’un tel référendum.

La marche organisée le même jour par Nigel Farage, ancien leader du parti d’extrême-droite Ukip, et pour rappeler qu’il fallait respecter le choix du peuple britannique de quitter l’Union européenne, n’a rassemblé que 1.200 personnes.