Plus d’un Français sur dix souhaite quitter le Royaume-Uni

retour francais france brexit sondage
Crédit : Pixabay/JESHOOTScom

Le “Brexodus” ne fait que commencer. C’est en tous les cas ce que laisse entendre le sondage publié ce mois de novembre par OpinionWay : 13% des Français installés au Royaume-Uni souhaitent en partir et 25% n’ont pas encore arrêté leur décision.

L’étude* s’est portée sur un échantillon de 2.386 Français vivant au Royaume-Uni, interrogés entre le 3 et le 29 octobre dernier. 75% des sondés ont pris leur décision : 62% souhaitent rester et 13% souhaitent partir. Mais quid des 25% restant, qui n’ont pas encore tranché ? Les départs pourraient donc être plus nombreux dans les mois à venir, tant l’avenir des citoyens européens vivant sur le sol britannique demeure incertain, malgré la validation d’un accord de principe entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Pourquoi partir ?

C’est avant tout le Brexit qui est au coeur des préoccupations des interrogés, qui estiment à 89% avoir “constaté des changements depuis l’annonce” de la sortie du pays du bloc européen. Autres raisons invoquées pour justifier cette volonté de quitter le territoire, les tensions politiques (61%), le coût de la vie (48%), les tensions sociales (43%), le ralentissement de l’économie (41%) et l’augmentation des actes xénophobes (37%).

Les sondés sont aussi nombreux (88%) à penser que le Brexit aura un impact sur l’économie britannique et par ricochet sur leur vie personnelle (71%) ainsi que sur l’avenir de leurs enfants (60%).

Pour aller où ?

Parmi les 13% de Français qui ont déjà pris leur décision de quitter le Royaume-Uni, 76% d’entre eux souhaitent rentrer en France, car 21% pensent que l’Hexagone sera un des pays bénéficiaires de ce Brexit. L’Espagne, la Suisse, l’Allemagne ou la Belgique arrivent très loin derrière, tout comme les Etats-Unis ou encore l’Asie Pacifique.

Un Brexodus qui avait déjà commencé en 2017

Ces nouveaux chiffres viennent s’ajouter à ceux de l’Office national des statistiques britannique, dont l’étude publiée en juillet dernier avait montré que le nombre de départs de citoyens de l’UE avait été d’environ 139.000 en 2017. La seule autre année où on retrouve les mêmes chiffres c’était en 2008 lorsque 134.000 ressortissants de l’UE avaient quitté le pays.


* Sondage OpinionWay – Salon 24h de l’International pour Alphatrad – April International – Open Sky International