10 médicaments français et leurs équivalents au Royaume-Uni

médicaments equivalents france royaume-uni

Si vous avez passé des heures à errer dans les rayons d’une pharmacie ou d’un Boots à la recherche d’une boite de Doliprane, cet article est pour vous. Il est parfois compliqué de reconstituer une pharmacie de base sans connaître les marques de médicaments britanniques ou le principe actif donné par la Dénomination Commune Internationale (DCI).

Pour aider à guider les expatriés dans ce fourbi pharmaceutique, Marine Vincent, docteur en pharmacie installée depuis 12 ans à Londres et qui a ouvert son officine, Make Me Feel, du côté de Clapham (elle a aussi un magasin en ligne The French Pharmacy). “J’ai beaucoup de clients français qui sont à la recherche de médicaments identiques ou vraiment équivalents”, confie la pharmacienne, “cela les rassure beaucoup, surtout que l’approche de la médecine n’est pas la même ici qu’en France”.

Pour ces dix médicaments communs et sans ordonnance français, l’experte vous explique quels sont leurs équivalents au Royaume-Uni.

Doliprane

Comme le Dafalgan et l’Efferalgan, il a comme principe actif le paracétamol. On le retrouve au Royaume-Uni seulement sous forme générique, autrement dit il n’y a pas de marque référence pour ce médicament, même si on peut citer Panadol qui reste très connu. “Il est plus pratique de demander du paracétamol directement”, explique Marine Vincent avant d’ajouter, “il faut savoir que les comprimés 1 gramme n’existent pas ici, donc pour obtenir cette dose il faudra prendre deux fois 500 milligrammes”. Pour les enfants, la marque référence est Calpol. “Beaucoup de clients français me demandent du Doliprane enfants en suppositoire. Mais il n’existe pas ici un strict équivalent. Il faudra choisir du Alvedon suppositories, mais cela coûte cher, environ £25 la boîte de 10”, prévient la pharmacienne. Si le prix est si élevé, c’est qu’en Grande-Bretagne, les suppositoires ne font pas partie de la culture médicale. “Du coup, ce sui est rare est cher”, résume la Française.

Spasfon

C’est un anti-spasmodique. On ne trouve pas d’équivalent sur le marché britannique. “Ce n’est pas commercialisé ici”, confirme Marine Vincent de Make Me Feel, qui préconise du coup le Buscopan, composée de la molécule Hyoscine qui agit sur les spasmes. Sinon autre option, le Colofac. “La molécule Mebeverine se rapproche le plus du Spasfon en agissant sur les symptômes”.

Aspegic

L’aspirine est très peu utilisée au Royaume-Uni, elle est même interdite aux enfants de moins de 16 ans, comme le précise la pharmacienne française. “Ici, les patients prendront davantage de l’ibuprofène”, que l’on trouve partout, soit en pharmacie soit dans les Boots et grandes surfaces par exemple. Les Britanniques sont aussi très friands après une belle soirée arrosée d’Alka Seltzer, mélange d’Aspro et de citrate de bétaïne.

Nurofen

Même molécule, même nom. Ici, on trouve donc ce type de médicaments comme en France. Mais à noter que l’Advil n’existe pas en Grande-Bretagne.

Smecta

C’est un pansement digestif minéral utilisé pour les diarrhées. Pour son strict équivalent, il faut demander ou chercher Dioclear. “C’est la même molécule qui est utilisée que pour le Smecta, la diosmectite”, détaille la pharmacienne française.

Imodium

Il se retrouve sans problème en vente libre.

Mucomyst 

Cette marque n’existe pas au Royaume-Uni. “Ils estiment que ce fluidifiant n’est pas efficace”, commente Marine Vincent, “mais on de la guaïfénésine (“guaifenesin” en anglais)”. Autre solution, demander à son médecin une prescription de carbocysteine, vendue sous la marque Mucodyne.

Fervex

L’équivalent de ce médicament contenant du paracétamol indiqué dans le traitement de rhumes, rhinites, rhinopharyngites…, sera le Lemsip, “très utilisé pour les états grippaux, le rhume et le nez congestionné”, rappelle Marine Vincent.

Arnica

En crème ou en granules, pas de problème pour en trouver au Royaume-Uni. “Pour l’homéopathie, la marque Nelsons en 30 CH ou 9 CH est facilement trouvable”, comme à Holland & Barrett. “Pour la crème, ce sera Arnicare”, souligne la pharmacienne.

Sérum physiologique 

“Beaucoup de Français viennent me voir car ils n’en trouvent pas dans les pharmacies britanniques ou dans les Boots”, explique Marine Vincent. L’équivalent au Royaume-Uni serait le Sterimar en spray, que l’on trouve d’ailleurs aussi en France.