Pourquoi les Britanniques conduisent-ils à gauche ?

pourquoi conduite a gauche angleterre

La chose aura peut-être perturbé plus d’un conducteur venu du Vieux Continent : en Grande-Bretagne, la conduite se fait à gauche. Le volant des voitures anglaises se trouve placé à droite, contrairement à chez nous, où il est de l’autre côté. Mais pourquoi une habitude de conduite différente ?

D’après le National Motor Museum, basé à Beaulieu dans le sud du Royaume-Uni, la circulation s’est toujours faite historiquement à gauche. Une habitude probablement liée à la manière de porter l’épée (sur la cuisse gauche, pour dégainer aisément de la main droite), il y a plusieurs siècles. “A l’époque où le vol constituait un danger important sur les routes, les voyageurs précautionneux préféraient probablement passer à gauche des étrangers venant dans leur direction la main maniant l’épée tournée vers le passant”, explique le muséeCe qui évitait aussi, au passage, aux épées de s’entrechoquer lorsque l’on croisait quelqu’un.

La chose ne devient, cela dit, officielle que bien plus tard en Angleterre, lorsque l’accroissement du trafic de calèches rend indispensable une réglementation. La circulation se fait ainsi à gauche sur le London Bridge à partir de 1756. En 1772, c’est au tour de l’Écosse d’officialiser la conduite à gauche dans les villes. Enfin, en 1835, la règle est étendue à l’ensemble des routes en Irlande et en Grande-Bretagne.

Une habitude de circulation qui n’a finalement rien de surprenant et qui, semble-t-il, se fait également de cette façon, dans un premier temps, dans le reste de l’Europe. Le pape Boniface VIII enjoint par exemple les pèlerins à se ranger sur la gauche en 1300. Plus tard, en France, les calèches des nobles ont par habitude de circuler à gauche, forçant les modestes gens à se tenir sur la droite ou au milieu de la chaussée.

Invaincus par Napoléon

L’apparition, au 18ème siècle, d’un nouveau type de chariot sur le continent, le Conestoga américain, tiré par six à huit chevaux et devant se conduire à droite pour des questions pratiques (pour conduire, le cocher monte sur le cheval de gauche le plus proche du chariot, il lui est désormais plus facile d’utiliser le côté droit du chemin pour diriger son attelage en cas de croisement), change aussi la donne. 

Enfin, la circulation à droite va s’affirmer en Europe continentale avec l’inévitable Napoléon qui, pour des raisons de manœuvre militaire, va imposer ce type de circulation. La tendance va se répandre en Suisse, Italie, Allemagne, Pologne, en Belgique et aux Pays-Bas. L’Angleterre, invaincue, va elle conserver son sens de circulation historique, à gauche de la chaussée. Circulation qui est aujourd’hui également conservée dans certains pays du Commonwealth, comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande.