Une “station” de ski en plein cœur de Londres

Ski Londres

En savoir plus

Site internet : Chel-Ski

Faire en sorte que les amateurs de glisse puissent skier dans le centre de Londres est le défi que s’est lancé Daniel Crawford, un jeune Londonien qui a fait ses classes en Norvège et au Canada avant de revenir dans sa ville natale, son concept en tête. En décembre 2015, en pleine période hivernale, il concrétisera alors son idée, baptisée Chel-Ski. 

Des pistes de ski au beau milieu de Chelsea

A Chel-Ski, deux “pistes” accueillent toute la semaine les personnes désirant pratiquer le ski et/ou le snowboard peu importe leur âge. Car l’objectif de Daniel Crawford et de Chel-Ski est clair : attirer autant de personnes que possible venant de la région de Londres mais aussi de tout le pays pour qu’ils puissent retrouver les sensations de la glisse. Cette idée originale lui est venue à l’esprit il y a quelques années, et a abouti à l’ouverture de l’établissement en décembre 2015, et selon le Londonien, le concept fonctionne plutôt bien. depuis un peu plus de trois ans maintenant. 

Aussi, le choix du quartier de Chelsea ne s’est pas fait au hasard, et il est l’une des raisons du succès de Chel-Ski, comme l’explique le manager et professeur de ski en chef, Daniel Crawford : “Non, la décision de s’installer à Chelsea n’a pas été prise par rapport au nom, plaisante-t-il. Mais avant de venir, nous savions que c’était l’un des quartiers de Londres qui avait une relativement grande concentration de skieurs réguliers. De plus, en étant pas loin du quartier de South Kensington, on savait que le projet pourrait intéresser beaucoup de français.es qui ont pour habitude de skier”.

Une transition facilitée vers le ski en montagne

Quatre hivers plus tard, les espoirs placés par le chef d’entreprise dans le concept ont tenu toutes leurs promesses puisque le carnet de réservations pour l’hiver 2019 est quasiment rempli et Chel-Ski voit défiler “un large éventail de gens de tous âges et de tous niveaux, des débutants aux skieurs de compétition”. Cela est rendu possible par la présence d’un corps professoral qualifié composé de 16 professeur.e.s professionnel.le.s qui permettent de maintenir un enseignement de haute-qualité. Cet apprentissage est d’autant plus simple à Chel-Ski qu’ailleurs, puisque les professeur.e.s ont la possibilité de contrôler la glisse et la vitesse grâce à la technologie, ce qui rend certes l’expérience un peu différente du ski en montagne, mais qui la rend surtout moins dangereuse, notamment pour les débutants.

A Chel-Ski, point de neige de culture ou artificielle, comme le confirme Daniel Crawford. “Ce n’est pas de la neige, et nous n’avons pas de canons à neige non plus. Les usagers skient sur tapis de nylon acrylique qui utilise de l’eau pour se lubrifier. Cela crée une sensation semblable à la neige”, confie le Londonien qui précise que la technologie vient de Pologne. “Les techniques et la manière dont nous enseignons sont les mêmes. Techniquement, si vous skiez de la même façon, vous aurez les mêmes sensations. Le type de sol que nous utilisons est certes plus hostile à cause de sa finesse, mais cela permet d’être plus à l’aise une fois que les gens iront skier sur de la vraie neige”, ajoute Daniel Crawford

A Chel-Ski, on peut même skier en short

Les sessions de ski durent une heure en continu, même si d’après les professeurs, “40 minutes suffisent largement, et l’on peut même être fatigués en à peine 10 minutes”, ajoute le patron des lieux. Pour venir pratiquer le ski à Chel-Ski, il vous faudra débourser £39,95 par personne et par séance, et ce prix tombe à £34,95 si vous venez en groupe, sachant que le nombre maximum de skieurs en groupe autorisés sur la piste est de 3. Aussi, pas besoin d’acheter du matériel de ski pour pratiquer puisque celui-ci est inclus dans le prix. Ainsi skis, chaussures et bâtons seront prêtés sur place… Côté tenue vestimentaire, les clients peuvent venir habiller comme ils le souhaitent puisqu’il ne fait pas froid dans le hangar de Chel-Ski. “L’été, nous avons des clients qui viennent skier en short et tee-shirt”, affirme Daniel Crawford. De plus, des vestiaires et des douches sont disponibles pour se changer, et des casiers sécurisés sont à disposition pour y déposer ses affaires. 

Pour tester une session de ski en plein centre de Londres, il est impératif de réserver en ligne. L’hiver étant la “saison de pointe”, il sera plus facile de trouver de la place au printemps ou en été, qui sont des saisons plus calmes. Enfin, que les riders se rassurent, il est également possible de pratiquer le snowboard à Chel-Ski, les snowboards étant aussi fournis par l’établissement.

En savoir plus

Site internet : Chel-Ski