Face à la hausse des demandes de consultation, le Dispensaire Français recherche de nouveaux médecins

Dispensaire Francais recherche medecins

Le Dispensaire Français – Société Française de Bienfaisance est activement à la recherche de médecins généralistes ou spécialisés francophones pour leur venir en aide bénévolement et ponctuellement.

En effet, l’association française, qui s’adresse à la communauté francophone à faibles revenus pour leur permettre d’avoir accès aux services de santé sans devoir aller vers le privé, éprouve des difficultés depuis le début de l’année 2019 à trouver des solutions pour satisfaire le nombres de demandes de consultations qui ne faiblissent pas. C’est ce que nous explique Abigail Izon, infirmière au Dispensaire : “Nous recherchons autant de médecins que possible, car il y a beaucoup plus de demandes de consultations que d’offres. On cherche donc des médecins français ou francophones, qui sont enregistrés en Angleterre à l’Ordre des médecins”.

Le Dispensaire, association caritative fondée à Londres en 1867, recherche en majorité des généralistes, bien que les spécialistes soient également les bienvenus. “Nous n’avons pas beaucoup de spécialistes, nous organisons quand même des consultations avec des ophtalmologues, des psychologues… Évidemment, les seuls que nous ne pouvons pas accueillir dans nos locaux, ce sont les chirurgiens”, ajoute Abigail Izon.

Comment faire pour postuler en tant que médecin et venir aider le Dispensaire Français ? “Il suffit de nous contacter soit par téléphone, soit par email ou même de venir directement dans nos locaux. Ensuite, on discutera ensemble pour voir comment on pourrait travailler ensemble, et on se présentera avec l’équipe. Ici, on est quatre avec Laure et Magalie qui sont les manageuses, Marie à la réception, et moi-même à l’infirmerie”, déclare l’infirmière française. Dans la pratique, le Dispensaire fonctionne donc uniquement grâce au bénévolat des professionnels de santé, à qui il est demandé de consacrer au moins deux heures par semaine aux patients de la structure. Le rôle des membres permanents de l’association est de préparer les consultations, et fournir le matériel nécessaire. 

Deux départs récents de médecins à compenser

Cette intensification du besoin de médecins est assez récente, mais quelle en est la raison ? “Les gens auraient tendance à dire ‘À cause du Brexit, il y a beaucoup de départs…’, mais moi je ne pense pas que cela ait un impact. En fait, le Dispensaire Français a toujours été à la recherche de médecins francophones bénévoles. Il y a une grosse communauté de Français à Londres, mais la communauté médicale française est beaucoup plus restreinte”, lâche l’infirmière.

De plus, les départs successifs il y a peu de deux des médecins volontaires pour des raisons personnelles a réduit fortement le nombre de médecins officiant pour l’association. C’est pourquoi le Dispensaire Français lance cet appel au volontariat. “Avec le manque de médecins ici, c’est clair que ce n’est pas l’idéal, car on aimerait qu’il y en ait tous les jours…”, confie Abigail Izon. Dans ces conditions, le Dispensaire ne peut répondre lui-même à la demande de consultations, donc il s’organise et conseille aux malades d’aller se faire soigner ailleurs, non sans frustration.

Outre des médecins, le Dispensaire, fondé à Londres en 1867, recherche aussi des dons, une action qu’il est possible d’effectuer directement sur leur site en achetant un dressing kit pour £25. Ces aides viendront alors s’ajouter aux levées de fonds ponctuelles et au grand Gala que la structure organise tous les deux ans.