Baby Bee of London, le porte-bébé écolo, fabriqué en Europe et imaginé par une Française

porte-bebe lise ferrier baby bee london
Lise Ferrier

En savoir plus

Site internet : Baby Bee of London

Le temps de faire un bébé, c’est ce qu’il aura fallu à Lise Ferrier pour imaginer et concevoir son projet Baby Bee of London qui a vu le jour en début d’année. La Française installée à Londres a eu l’idée de créer d’un porte-bébé écologique et 100% fabriqué en Europe, alors qu’elle venait d’accoucher de son premier enfant. Pourtant, la jeune femme de 32 ans n’y connaissait rien à l’industrie du textile, elle qui a débuté sa carrière professionnelle en tant que chasseuse de têtes avant de devenir directrice commerciale dans la Tech.

Du propre aveu de Lise Ferrier, ce qui l’a aidé dans la réalisation de son projet de porte-bébé, c’est qu’elle est très organisée. “J’ai élaboré un plan pour savoir exactement de quoi j’aurais besoin”, explique-t-elle. Ses expériences professionnelles précédentes dans le monde des grandes entreprises mais aussi des startups lui ont également beaucoup servies. Se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat lui trottait dans la tête depuis quelque temps. C’est après avoir accouché de son premier enfant que la jeune femme trouve donc son idée. “Je cherchais un porte-bébé, mais je ne trouvais rien qui correspondait à ce que je souhaitais”, confie Lise Ferrier, qui voulait un produit écologique, éthique, sûr et beau à la fois. “J’ai alors demandé à des amies si elles connaissaient une marque qui pourrait réunir ces critères mais elles non plus ne trouvaient pas. C’est là que je me suis dit qu’il y avait peut-être quelque chose à proposer”.

Imagine à Londres et fabriqué en Lituanie à partir d’un tissu autrichien

La Française se jette alors à l’eau et commence par chercher des matières premières qui correspondent à sa vision écolo. C’est en Autriche, à Lenzing exactement, qu’elle trouvera son bonheur. “Ils fabriquent de la fibre moderne issue de forêts renouvelables et dont les émissions de CO2 sont bien moindres que la culture de coton”, précise la jeune entrepreneuse. Ce qui lui plaît aussi, c’est que le tissu final est stable donc fiable en termes de sécurité, mais aussi agréable au toucher, point essentiel autant pour les parents que pour le bébé. La Française fait aussi le tour des usines pour voir qui pourrait lui fabriquer son produit. “J’ai essayé de faire en sorte que la production se fasse en France ou au Royaume-Uni, mais je ne trouvais pas là non plus ce que je souhaitais”. C’est en Lituanie que Lise Ferrier va finalement jeter son dévolu. “Dans cette usine où travaillent 800 personnes, ils ont su tout de suite répondre à mes attentes, notamment sur la question de conditions de travail des employés qui était pour moi une des données prioritaires pour faire mon choix”, confie Lise Ferrier, “en plus, l’usine est certifiée ‘OEKO TEX’”.

Elle aura donc tout fait de A à Z : des recherches de tissus à la sélection de l’usine, mais aussi la négociations des contrats, la création du packaging… “J’ai adoré faire ça, je me suis aussi entourée de freelances comme une graphiste pour mon logo, une agence de marketing et une attachée de presse”. Elle a aussi fait appel à une créatrice espagnole, Monica Muñoz, pour la première collection de son porte-bébé. “Elle est spécialisée dans les aquarelles florales, elle travaille dans le monde de la mode, de la papeterie, elle réalise des collections d’écharpe. C’était parfait pour ce que je voulais”, lance Lise Ferrier, qui était alors prête à lancer son porte-bébé sur le marché après plus d’une année de travail. Baby Bee of London est né et est adapté aux enfants au maximum d’un an, le tissu ne pouvant supporter un poids n’excédant pas 9 kilos. “Je fournis aussi un fascicule pour expliquer comment utiliser le porte-bébé et des tutoriels ont été mis en ligne”, précise la jeune femme.

Son produit est disponible pour le moment au Royaume-Uni et en Australie (son mari est originaire de cette grande île d’Océanie), mais la Française aimerait bien s’attaquer à l’Europe. Mais pas tout de suite. “Je viens tout juste de lancer la première collection et j’aimerais d’abord trouvé d’autres canaux de distribution que mon site en ligne, comme des points de vente en boutique”. Lise Ferrier réfléchit également à la prochaine collection, qu’elle aimerait faire designer par un créateur ou une créatrice européenne. “L’idée serait d’en changer chaque année pour mettre en avant la créativité de tous les pays d’Europe”.  

En savoir plus

Site internet : Baby Bee of London