Avec Kaleido, Laura Mimoun révolutionne la salade et séduit le “Food Hall” de Selfridges

Laura Mimoun lance son pop up Kaleido a Selfridges

Infos pratiques

Food Hall Selfridges

Adresse : 400 Oxford Street, London W1A 1AB

C’est un success story comme on en voit rarement. Laura Mimoun, française de 32 ans, a lancé sa marque de “salad rolls”  il y a à peine un an et vient de décrocher un emplacement pop-up au sein du célèbre “Food Hall” de Selfridges. Inauguré lundi 29 avril, le pop-up, qui sera là jusqu’à la fin de l’été, bat déjà tous les records de ventes. Une bonne nouvelle pour la fondatrice dont l’objectif est de “révolutionner la salade” en proposant une alimentation saine et appétissante, mais aussi de rendre ses produits “plus accessibles au public”.  

Mais comment en est-elle arrivée là ? C’est la question que se pose toute personne consciente de la notoriété de Selfridges et de la difficulté à intégrer le très convoité “Food Hall” où se pressent clientèle de bureau et touristes en vadrouille shopping sur Oxford Street. “C’est une histoire assez marrante”, raconte Laura Mimoun, “on a participé au salon Lunch en septembre 2018 ou j’ai gagné le prix de la meilleure innovation. C’est lors de cet événement que l’acheteur de Selfridges m’a repérée mais à l’époque je ne savais pas qui il était. Il est venu me voir, m’a posé pleins de questions, sur le concept, le sourçage… à la fin de toute ces questions, je lui ai dit : ‘Mais vous êtes qui ?’ et il m’a dit que je le saurai bientôt. Une semaine plus tard, j’ai reçu un email de Selfridges qui me proposait de travailler avec eux. J’étais très contente !”

Laura Mimoun lance son pop up Kaleido a Selfridges

Une décision difficile

Kaleido est le fruit d’un long processus créatif, né un soir où la Française et son mari Denis Mimoun préparaient des rouleaux de printemps vietnamiens chez eux. Le couple s’est demandé pourquoi ne pas étendre le concept et créer des “salades sandwichs” dans des feuilles de riz. A l’époque, Laura Mimoun est élue meilleure manager chez Pepsi où elle travaille, mais décide de démissionner un mois plus tard lorsque l’idée de Kaleido, nom qui vient de l’image du kaléidoscope, se développe. L’ancienne “fille des grands groupes” décrit cette période comme “difficile mais excitante à la fois”. 

Laura Mimoun lance son pop up Kaleido a Selfridges

Elle travaille ensuite pendant deux mois au sein d’un fast food healthy. “C’est là ou j’ai compris les problématiques de l’industrie et comment je pouvais apporter ma valeur ajoutée au marché.” Elle voit les conditions de travail difficiles des employés et ne veut pas reproduire cela dans son entreprise. “Les gens qui travaillent avec moi ne sont ni des pions ni des robots. Je fais tout pour les inclure dans le parcours créatif, pour qu’on soit une équipe. Je veux créer un business qui ne respecte pas seulement ses consommateurs mais aussi ses employés. Je pense que beaucoup de gens le disent mais ne le font pas”, explique Laura Mimoun. C’est pourquoi le mot d’ordre du projet est devenu la transparence et la chef d’entreprise souhaite tenir ce cap même si la marque grandit. 

Manger sain n’est pas une punition

“Toute ma vie j’ai eu du mal à manger sain parce que je n’étais pas excitée par la nourriture saine.Avec Kaleido, Laura Mimoun veut créer de la nourriture saine qui ne soit pas vécue comme “une restriction ou une punition”. “Tous les trucs un peu sympa, on les mange avec les mains, on les trempe etc..”, réalise-t-elle. C’est de là que l’idée d’une “salade-sandwich” est venue. Le motto de Kaleido ? “Healthy for real people”, “c’est-à-dire des produits sains pour des gens comme moi qui ont des petites poignées d’amour, qui aiment bien manger…”

Après de nombreuses demandes, Laura Mimoun commence aussi à donner des cours de cuisine pour apprendre aux gens a créer leur propres salades revisitées. La moitié du profit de ces événements est destiné a l’association Diabetes UK, une cause importante pour la Française car son père et son grand-père souffrent de cette maladie chronique.

Laura Mimoun lance son pop up Kaleido a Selfridges

Un concept aux possibilités infinies

En termes de recettes, Laura Mimoun et son équipe aiment changer et tester le plus souvent possible de nouvelles associations de goûts et de saveurs. “Les premiers jours, je faisais des recettes toute la journée, Denis rentrait le soir du bureau, il les goûtait, il les critiquait et ensuite on recommençait jusqu’à ce qu’on arrive à 5 recettes qui nous paraissaient vendables.” En ce moment, les rouleaux proposés sont au saumon, au poulet, au taboulé, à la patate douce ou encore à l’aubergine. Le but étant de réaliser des menus de saison très prochainement. Les Kaleido sont faits tous les matins a Bermondsey dans une cuisine professionnelle par une “super team dont un chef français !”

Le couple a décidé de lancer Kaleido au Royaume-Uni puisqu’ici le marché du déjeuner à emporter est beaucoup plus important qu’en France. Laura Mimoun rappelle qu’“un Anglais sur deux mange devant son bureau”. Même si plusieurs concurrents ont déja vu le jour en France, le couple souhaite continuer “de mener la catégorie et de développer le concept rapidement”. Au-delà de la France, Laura Mimoun pense que “la mission qu’il y a derrière Kaleido est une mission internationale. Aller vers la transparence, changer la façon dont les gens mangent, révolutionner la salade… Ce sont des valeurs fortes qui ont un gros potentiel”.

Infos pratiques

Food Hall Selfridges

Adresse : 400 Oxford Street, London W1A 1AB