Diane Persicot enseigne l’art de se relaxer aux petits et grands

diane persicot, relaxart
Arrivée à Londres en 2016, la Française propose des cours mêlant activité artistique et moment de détente. Crédit photo : Julia Gaulon.

En savoir plus

Plus d'informations : ici

La force apaisante de l’art, Diane Persicot y croit. La jeune femme de 31 ans, originaire de la région parisienne, propose d’ailleurs des cours de “Relax’Art” dans le quartier londonien de Chiswick. Des ateliers (en anglais) destinés aux adultes mais également, depuis quelques semaines, aux tout-petits âgés de 6 mois à 5 ans, accompagnés d’un proche (parent ou nourrice) : les ateliers “Relax’Art Mini&Me”.

“L’idée, c’est de permettre aux parents, aux proches, de partager un bon moment avec leurs enfants, d’avoir un véritable temps d’échange, créatif et agréable. Ce qui n’est pas toujours évident dans un quotidien qui peut être un peu ‘speed'”, sourit la Française. Imaginés par Diane Persicot, les ateliers de Relax’Art mêlent ainsi pratique d’une activité artistique et moment de détente. “La création artistique revêt une dimension désintéressée qui permet de s’évader, de s’extraire de sa routine.”

Des séances adaptées aux plus jeunes

atelier Mini&Me
Les ateliers “Mini&Me”, l’occasion pour les tout-petits de tester leur créativité. Crédit photo : Relax’Art.

Les séances Mini&Me sont naturellement adaptées. “J’ai par exemple fait une session ‘peinture propre’. Les gens l’imaginent mal mais il est tout-à-fait possible de faire de la peinture avec de jeunes enfants”, explique Diane Persicot. A condition de faire preuve d’inventivité. A l’instar de cette feuille de plastique savamment déposée sur une surface couverte de peintures fraîches, sur laquelle l’enfant peut exercer des pressions et répartir les couleurs, donnant ainsi naissance à son œuvre… sans se tâcher.

Diane Persicot développe ces ateliers depuis l’été. Une offre qui vient compléter les sessions hebdomadaires pour adultes mises en place en janvier dernier. Encre de Chine, acrylique, pastels ou objets recyclés… Les techniques et matériaux utilisés lors de ces séances sont bien sûr plus pointues. Mais il n’y a absolument aucune pression de performance. “Aucun niveau préalable n’est requis, assure la Française, “il n’y a qu’à se laisser guider, tout le monde est le bienvenu.” L’idée est vraiment de se relaxer. Comme en témoigne la musique douce qui accompagne les cours.

L’art, synonyme de bien-être

atelier relaxart pour adultes
Un moment apaisant qui permet aussi de découvrir différentes techniques et matériaux. Crédit photo : Julia Gaulon

L’art a été présent très tôt dans la vie de Diane Persicot. “Mes parents ne travaillaient pas dans le milieu artistique mais avaient l’habitude de nous emmener dans des musées, des maisons d’artistes”, raconte-t-elle, “et puis ma mère a toujours été quelqu’un de très créatif, de très manuel.” La jeune femme prend des cours de dessin et de peinture pendant son adolescence. Au lycée et à l’université, elle étudie l’histoire des arts, avant d’enchaîner sur un BTS d’assistance de direction. “C’est mon petit côté rationnel.” Elle obtient, par ailleurs, une licence en médiation culturelle.

Après 5 ans passés au Luxembourg – où elle travaille comme assistante administrative dans une entreprise et en tant qu’animatrice culturelle dans un musée – Diane Persicot s’envole pour Londres, suivant son amie qui y a décroché un poste. A son arrivée, en 2016, elle travaille 3 ans dans une crèche, où elle propose des activités artistiques aux enfants. Et commence à imaginer son projet de Relax’Art.Mon travail à la crèche m’a véritablement aidée à comprendre que j’aimais partager, transmettre ma passion de l’art.”

La Française quitte donc son travail pour se consacrer pleinement à son activité. Outre les cours pour adultes et les ateliers avec les enfants, elle souhaite aujourd’hui proposer ses services aux entreprises. “Je suis convaincue que l’art est une ressource à part entière pour aider les gens à se relaxer, se sentir bien”, sourit-elle.

En savoir plus

Plus d'informations : ici