Assa Samaké-Roman et Sarah Lachhab causent de l’Ecosse

podcast ecosse toujours
Sarah Lachhab et Assa Samaké-Roman

“Ecosse toujours, tu m’intéresses”, voilà un titre de podcast qui sort de l’ordinaire. Au micro, Assa Samaké-Roman et Sarah Lachhab, deux journalistes françaises qui habitent depuis plusieurs années dans ce pays du nord du Royaume-Uni. Ensemble, elles avaient envie de mettre en valeur ce territoire britannique, qu’elles ont appris à aimer mais qui reste souvent méconnu et où pourtant “plein de choses audacieuses se passent”

“Nous voulions montrer ce que l’Ecosse fait de merveilleux, d’inspirant, de drôle, mais aussi de curieux et d’original”, expliquent les deux créatrices de ce podcast, qui réunit dans ses sept premiers épisodes de la politique, de la culture, du voyage, de la gastronomie. Le programme mensuel a été pensé sur un format d’une quarantaine de minutes à chaque fois. “On y casse les idées reçues et on les jette au fond d’un loch, dans une ambiance décontractée mais sans nivellement vers le bas”, s’amusent à résumer Assa Samaké-Roman et Sarah Lachhab.

La ministre écossaise de la culture a prêté sa voix

Lancé en février 2019, ce podcast a vu défiler devant le micro des personnalités importantes comme la ministre écossaise de la culture mais aussi des anonymes qui tentent de partager la culture du pays, comme Amélie, cette Française qui, dans le dernier épisode mis en ligne, parle de son groupe de femmes qui se réunit pour déguster de la bière et qui met également en lumière les femmes travaillant dans cette industrie. “L’idée est d’aborder tous les sujets, pas pour dire que tout va bien ici, mais pour expliquer que ce pays est intéressant, fascinant par son histoire et les gens qui le font”, lancent Assa Samaké-Roman et Sarah Lachhab.

“Ecosse toujours” est né de la rencontre des deux jeunes femmes. Elles avaient chacune leur blog et se sont connectées via Twitter. “On s’est rendues compte qu’on se suivait mutuellement et on a eu l’idée de créer ce podcast pour proposer à notre lectorat une nouvelle manière de faire connaissance avec l’Ecosse, qu’il y vive ou non”, confient-elles. Si au départ, elles ne savaient pas si les auditeurs seraient séduits, elles ont la confirmation aujourd’hui que leur initiative était plutôt la bienvenue. En quelques mois, elles ont enregistré près de 7.000 écoutes sur SoundCloud, plateforme de partage pour les formats audios. 

Avant de se lancer, Assa Samaké-Roman et Sarah Lachhab n’y connaissaient pas grand-chose en podacst, elles ont donc tout appris sur tas. “On a travaillé tout l’hiver 2018 pour asseoir notre projet, étant nous mêmes adeptes de podcasts. On a trouvé des idées, commencé à regarder quels sujets on pouvait aborder”, expliquent les deux jeunes femmes, “car dans nos épisodes, on essaie généralement d’inclure des entretiens pour donner du corps au programme”. 

Un coup de foudre pour l’Ecosse

Leur formation et leurs expériences en tant que journalistes les ont beaucoup aidées. Assa Samaké-Roman, pigiste entre autres pour la radio RFI, Mediapart ou encore Slate, sait dénicher les sujets d’actualité. Cette “dingue de l’histoire britannique” l’a convaincue de revenir vivre en Ecosse il y a plus d’un an. “J’étais venue faire mon Erasmus en 2010-2011 et le pays m’a beaucoup marquée”, lâche la jeune femme, “il y a quelque chose de particulier ici. Je sais que les gens parlent beaucoup de Londres et plus largement de l’Angleterre, mais l’anglicité est multiple, il n’y a pas qu’une identité britannique”. Elle rappelle que près de 6 millions de personnes habitent l’Ecosse, dont plus de 6.000 Français.

Sarah Lachhab, elle, est la vraie localière de l’équipe. Normal, elle a été formée à bonne école, au sein de la rédaction du Dauphiné Libéré à Grenoble. “J’ai découvert le pays, après avoir gagné un voyage interrail entre Genève et Inverness”, raconte-t-elle, “c’était en plein mois de novembre, mais j’ai eu le coup de foudre pour l’Ecosse”. A son retour, elle décide de tout lâcher et de venir y vivre – “ici, je me sens dans mon marigot, il y a de l’écoute, de la bienveillance, de la chaleur” -, elle travaille d’abord dans l’hôtellerie, mais l’amour de l’écriture étant toujours là, elle lance le blog French Kilt pour y partager ses aventures écossaises. Aujourd’hui, elle est guide tout en continuant à être pigiste. 

De nouveaux épisodes sont à venir et les deux jeunes femmes espèrent ainsi continuer à faire découvrir, de près ou de loin, aux auditeurs l’Ecosse comme elles la voient : “audacieuse et pionnière dans de nombreux sujets”. A bon entendeur…