Après son succès en France, Cuvée Privée s’implante au Royaume-Uni

cuvee privee lancement royaume-uni fondatrices
Les trois fondatrices (de gauche à droite) : Morgane Suquet, Marie Forget et Aurélie Berthon

Grâce à une levée de fonds d’un million d’euros réalisée en juillet dernier, l’entreprise française Cuvée Privée a enfin pu s’implanter sur le marché britannique début septembre. Les fondatrices, Marie Forget, Morgane Suquet et Aurélie Berthon, âgées entre 24 et 25 ans, espèrent connaître le même beau succès que lors de leur lancement en France en 2018. 

Adoptez une vigne, voilà le concept de Cuvée Privée, entreprise créée  il y a un peu plus d’un an par trois amatrices de vin françaises. Mais comment ça marche ? Les clients, signant pour une année (les prix varient de £135 £ à £590 selon le type de vin) cueillent six vignes, qui porteront ainsi leur nom, dans un vignoble qu’ils souhaitent adopter chez des producteurs de vin exceptionnels. Ils reçoivent alors une boîte de bienvenue contenant des bouteilles gratuites du millésime en cours du vignoble choisi, un certificat d’adoption et des informations sur le vigneron à qui ils pourront même rendre visite. À la fin de l’année, les adoptants reçoivent alors six bouteilles du prochain millésime produites par le vignoble adopté, étiquetées avec leurs noms.

Une amitié née sur les bancs d’un club d’œnologie

Cette idée originale est née à HEC Paris. C’est là que Marie Forget, Morgane Suquet et Aurélie Berthon se sont rencontrées, “et plus exactement sur les bancs du club d’œnologie”. Ensemble, après leurs études, les trois amies, ayant pour objectif de devenir leur propre patronne, décident donc de “réinventer la manière d’acheter du vin”. “On s’est dit qu’il y avait quelque chose à faire, que derrière chaque bouteille il y avait une histoire à raconter”.

Très vite, elles prennent contact avec le chef sommelier du Bristol à Paris, Bernard Neveu, qui est rapidement convaincu par leur projet. “L’idée était que nous pré-sélectionnions des vignerons et des vins selon des critères bien précis comme celui de la certification Haute Valeur Environnementale ou du label Agriculture Biologique, expose Aurélie Berthon, “ensuite, Bernard Neveu déguste puis sélectionne les vins que l’on proposera”. Une double garantie donc pour les clients dont les bouteilles proviennent d’ailleurs d’appellations dites prestigieuses telles que Puligny-Montrachet 1er Cru, Saint-Émilion Grand Cru et Champagne ou encore le domaine Château de Pressac. 

cuvee privee lancement royaume-uni Chateau de Pressac - Saint Emilion Grand Cru Classe
Château de Pressac – Saint Emilion Grand Cru Classé

“Le Royaume-Uni est le pays européen le plus amateur de vins français”

Les vignerons ont aussi été emballés par le projet Cuvée Privée, selon la jeune femme. “On a toujours été bien reçues car je pense que l’on s’est toujours adressé à des professionnels qui étaient indépendants et qui étaient ouverts à de nouveaux canaux de distribution sans intermédiaire”, pense Aurélie Berthon. Ils y trouvent aussi leurs comptes puisqu’être inclus dans le portefeuille de l’entreprise portée par les trois Françaises leur permet aussi d’être sûrs de vendre leur production prévue, d’avoir une plus large visibilité et de fidéliser des futurs clients, tout en se faisant un complément de revenu. 

Après le franc succès rencontré en France, les trois associées ont donc décidé de conquérir le marché outre-Manche. L’idée est née après un voyage à Londres de Marie Forget. Lors de son séjour, elle découvre que si les Britanniques aiment boire du vin, ils ne comprennent pas comment il a été fabriqué. “On avait aussi beaucoup de demandes venant du Royaume-Uni, c’est d’ailleurs le pays européen le plus amateur de vins français”, confie Aurélie Berthon. Une première assurance de ne pas se tromper pour cette première expérience grandeur nature à l’international – à l’exception d’un test au Japon réalisé il y a quelques mois, qui là s’est révélé concluant. “Mais on veut faire de la Grande-Bretagne notre laboratoire pour une poursuite internationale”.

Pour convaincre de nouveaux clients britanniques, Marie Forget, Morgane Suquet et Aurélie Berthon table sur la carte de l’expérience inédite : accès privilégié à un domaine, découverte des dessous de la production des bouteilles, le savoir-faire français, la possibilité de visiter les vignes ainsi que des vins d’appellations prestigieuses et personnalisés. Mais les jeunes femmes, qui ont réussi à se faire une place dans un milieu très masculin, espèrent aussi convaincre les Français expatriés de rejoindre l’aventure Cuvée Privée. “On veut être ce lien avec leur pays d’origine et leur proposer de très bons crus qu’ils ne trouveraient pas ici”, explique Aurélie Berthon.