C’est la 27ème édition du French Film Festival UK

Le portrait de la jeune fille en feu sera diffusé au ciné lumière de Londres

Du vendredi 1er novembre au dimanche 15 décembre, c’est le rendez-vous que tous les cinéphiles et des francophiles attendent. 35 villes du Royaume-Uni, dont Londres, diffusent en effet une cinquantaine de films français mais aussi belge, suisse et québécois dans le cadre du French Film Festival, qui fête cette année ses 27 ans.

Pour les amateurs du septième art, c’est donc l’occasion rêvé de voir sur grand écran des acteurs comme Fabrice Luchini, Catherine Deneuve ou Jean Dujardin. Des rencontres avec des réalisateurs sont par ailleurs organisées, avec la présence par exemple de Cédric Klapisch (qui vient défendre son film Deux moi) ou encore de Nicolas Pariser (pour Alice et le Maire).

Le portrait de la jeune fille en faut au cinéma à Londres pour le French film festival
Le portrait de la jeune fille en feu sort dans les salles britanniques à l’occasion du French film festival UK

Des films français primés

Les cinéphiles pourront en prendre plein les yeux grâce à la diffusion de films primés, comme Le portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma, prix du meilleur scénario au festival de Cannes en 2019) et qui raconte l’histoire d’amour entre deux femmes en Bretagne au XVIIIème siècle. Il sera projeté au Ciné Lumière à Londres samedi 9 novembre à 5pm.

Le film Grâce à Dieu de François Ozon est diffusé à Londres dans le cadre du French film festival
Le film Grâce à dieu retrace le combat d’hommes abusés sexuellement par un prêtre dans leur enfance

Grâce à Dieu de François Ozon, récompensé lui aussi en 2019 mais au festival international du film de Berlin cette fois, sera visible au Regent street Cinema de Londres lundi 18 novembre à 8.30pm. Ce récit, inspiré d’une histoire vraie, suit trois hommes qui rassemblent leurs forces pour faire tomber le Père Preynat qui a abusé d’eux lorsqu’ils étaient plus jeunes.

Les invisibles, un film sur des femmes qui se battent pour maintenir leur centre d'accueil pour sans-domicile
Les Invisibles, un film sur des femmes qui se battent pour maintenir leur centre d’accueil © JC Lother

Parmi la trentaine de films proposés, on retrouve aussi Le Brio d’Yvan Attal (projeté entre autres au London Watermans Arts), qui raconte l’histoire d’une jeune fille de banlieue parisienne qui rêve de devenir avocate, ou encore Les invisibles de Louis-Julien Petit, qui suit un groupe de femmes qui tente de sauver leur centre d’accueil pour femmes SDF.