Le site français de petites annonces Gens de Confiance s’étend au marché britannique 

Gens de Confiance site petites annonces royaume-uni
De gauche a droite : Ulric Legrand, Nicolas Davoust et Enguerrand Léger

En cinq ans, les Français Nicolas Davoust, Enguerrand Léger et Ulric Le Grand ont réussi à rassembler une communauté d’un demi-million d’internautes sur leur site de petites annonces, Gens de Confiance. Devant ce beau succès et une demande croissante de Britanniques, les fondateurs ont décidé de traverser la Manche et de lancer une version anglaise qui compte déjà entre 5 et 10.000 membres. Un début prometteur qui donne déjà d’autres envies internationales aux créateurs. 

Une version anglaise pour répondre à une demande croissante

“Il y avait de plus en plus d’Anglais sur le site, et bien que la plupart parlent le français, ils ne savent pas forcément l’écrire”, expose Anne-Laure Bourbon, co-responsable du territoire britannique avec Jean de Vannoise. Pour leur faciliter la mise en ligne de petites annonces, Gens de Confiance a donc eu l’idée de leur créer une plateforme dédiée. Cette dernière a aussi été pensée pour les Français installés de ce côté de la Manche. “Beaucoup d’expatriés sont déjà inscrits sur la plateforme française, mais pour eux cela serait intéressant d’ajouter la version anglaise pour avoir accès à des annonces locales et bénéficier du réseau présent en Angleterre”, incite la représentante de l’entreprise à Londres.

Entre 5 et 10.000 membres britanniques ont donc déjà fait le pas et Gens de Confiance espère en convaincre d’autres. La mission d’Anne-Laure Bourbon sera d’ailleurs de promouvoir ce site de petites annonces dans divers événements au Royaume-Uni. Cela a commencé le 2 décembre dernier avec sa présence à l’événement organisé à Londres par Babyccino, site internet dédié aux parents. La Française pense à d’autres manifestations, où il serait bon de présenter l’entreprise, comme par exemple lors d’un grand show canin, dont les Britanniques sont très friands. “Nous devons être là où ils ont leurs hobbies”, commente la co-responsable, qui compte également sur le bouche-à-oreille. Elle est entrée par ailleurs en contact avec des associations, des clubs, des bals de charité. “Mon travail sera d’aller frapper à toutes les portes”, résume-t-elle. 

Un réseau de confiance pour éviter les arnaques

La Française croit au projet, puisqu’elle-même était une utilisatrice avant de rejoindre l’équipe londonienne en septembre dernier. Ce qui l’a séduite ? Le système sur lequel repose le site internet : la confiance. “Les gens veulent un réseau de confiance. On connaît tous Airbnb, Le Bon coin en France ou Gumtree et RightMove au Royaume-Uni… mais on a tous vécu au moins une fois des déconvenues”, déclare Anne-Laure Bourbon. C’est d’ailleurs ce qui a poussé les trois co-fondateurs à créer Gens de Confiance. “Ils étaient tombés sur une arnaque et ils se sont dit qu’il fallait créer quelque chose”, détaille la co-responsable. Les fondateurs démarrent alors avec leur réseau familial avant de l’étendre à leur cercle amical. L’engouement est immédiat. 

C’est alors que les créateurs installent le système qui va faire le succès de Gens de Confiance : le parrainage. Chaque nouvel inscrit doit ainsi se faire parrainer par trois membres qui peuvent être des proches ou des contacts puisés depuis son compte mail ou Facebook. Cependant, il faut savoir que les parrains seront tenus responsables du comportement du nouvel arrivé. “L’objectif est de n’accorder sa confiance qu’à des personnes qui la méritent, sinon vous pouvez être supprimé du site”, avertit Anne-Laure Bourbon. Ainsi, Gens de Confiance peut se targuer d’être un espace sécurisé autant pour ceux qui postent des annonces que pour ceux qui les consultent. Par ailleurs, chaque post est validé à la main par une équipe dédiée et les abus peuvent être signalés aux administrateurs, qui pourront ainsi vérifier et prendre les dispositions nécessaires.  

Un site gratuit pour les particuliers et les professionnels

Les femmes représentent la majorité des membres du réseau (70% des membres inscrits, précise la co-responsable Grande-Bretagne) “avec une belle communauté d’épouses d’expatriés”. “Ce sont les femmes en règle générale qui vont organiser les voyages, chercher les jeunes filles au-pair, qui vont mettre en vente quelque chose”, justifie Anne-Laure Bourbon. Cette dernière remarque d’ailleurs que les annonces de babysitters sont les plus recherchées sur le site. Aucune commission n’est prise par l’entreprise, ajoute la co-responsable de Londres. “Poster une annonce est gratuit pour les particuliers, tout comme pour les professionnels”, détaille la Française. Le membre peut télécharger jusqu’à trois photos gratuitement pour illustrer son post, les suivantes sont payantes. L’entreprise trouve des sources de revenus dans les options, comme la promotion d’une annonce mais aussi le don de membres. Ces derniers peuvent en effet laisser une sorte de pourboire s’ils estiment que le service a été satisfaisant. 

Calquer le modèle français du site au Royaume-Uni tel est aujourd’hui l’objectif de Gens de confiance, qui souhaite prendre son temps pour se développer. “Les fondateurs ont attendu d’avoir des fondations solides avant de s’intéresser à d’autres pays”, lance Anne-Laure Bourbon. L’entreprise aimerait à terme avoir un bureau à Londres et vise d’autres marchés à l’international dans les prochains mois ou années.