Une médaille de bronze pour Boris Dosseh aux championnats du monde d’aviron indoor

boris medaille bronze avrion en salle sclérose en plaques

Il n’aurait jamais pensé rentrer à Londres avec une médaille autour du cou. Pourtant, c’est bien ce qu’il s’est passé pour le Français Boris Dosseh, qui participait vendredi 7 et samedi 8 février aux championnats du monde d’aviron indoor en salle à Paris, organisés par France Aviron.

Une place sur le podium et une grande victoire contre la sclérose en plaques qu’on lui a diagnostiquée il y a quelques mois : Boris Dosseh a de quoi avoir le sourire. Le Londonien d’adoption a ramé de toutes ses forces pour gagner sa médaille de bronze sur le 500 mètres lors de la compétition mondiale d’aviron en salle, qui se déroulait dans la capitale française. “Tout cela n’aurait pas été possible sans le soutien de la MS Society”, confie heureux le trentenaire.

En effet, l’association l’a beaucoup soutenu après que les médecins lui ont découvert cette maladie affectant le système nerveux. Au moment de l’annonce, ce grand sportif, accro aux courses à pied, n’a jamais baissé les bras. Au contraire, il en a fait une force. En décembre dernier pour remercier MS Society de son aide, il avait déjà pris les rames pour collecter des fonds. Un objectif largement atteint.

boris medaille bronze avrion en salle sclérose en plaques

Boris Dosseh doit beaucoup, dit-il, à la MS Society. “Elle m’a fourni des informations sur la sclérose en plaques, m’a expliqué le traitement que j’allais recevoir, m’a soutenu via son service d’assistance téléphonique et s’est battue pour que le NHS accepte de traiter les patients qui comme moi sont atteint de SEP progressive primaire”, confie le Français. Alors lors des championnats du monde indoor d’aviron, il a tout donné pour montrer que son diagnostic n’était pas une fatalité et sensibiliser, par sa participation, le public à cette maladie. Après cette victoire, il explique qu’il va continuer à aider à lever des fonds pour la recherche. “La sclérose en plaques ne m’empêchera pas de rire, de chanter et certainement pas d’aimer”, aime-t-il répéter.