Le chômage au Royaume-Uni, mode d’emploi

chomage au royaume-uni mode d emploi
Crédit : Wikimedia / J J Ellison

Le système de chômage au Royaume-Unit diffère grandement de celui en France. Non seulement pas le montant auquel le ou la demandeuse a droit mais aussi sur la manière la durée. Explications.

En tant que Français, ai-je le droit au chômage ?

Oui. Le Royaume-Uni faisant encore partie de l’union européenne, le Brexit n’étant pas encore appliqué, les ressortissants de l’UE ont les mêmes droits que les Britanniques sur toutes les questions de prestations sociales.

Suis-je éligible ?

Il existe 3 types différents d’allocation de demandeur d’emploi (JSA) : “new style” JSA, contribution-based JSA et income-based JSA. Selon votre situation, vous dépendrez de l’un de ces trois régimes. 

Vous ne pouvez demander le contribution-based JSA et le income-based JSA, si vous recevez une prime pour invalidité grave ou si vous y êtes éligible. Sinon, vous devrez demander le “new style” JSA. Pour cela, il vous faudra avoir travaillé en tant qu’employé et avoir payé des cotisations à la sécurité sociale de “classe 1”, généralement au cours des 2 à 3 dernières années. Parmi les autres critères nécessaires : avoir 18 ans ou plus, ne pas travailler à plein temps, être disponible pour travailler, ne pas travailler actuellement ou travailler moins de 16 heures par semaine en moyenne, ne pas avoir de maladie ou de handicap qui vous empêche de travailler, vivre en Angleterre, en Écosse ou au Pays de Galles, avoir le droit de travailler au Royaume-Uni. Vous devrez également prouver que vous cherchez du travail pour continuer à percevoir votre allocation.

Attention, vous ne serez pas éligible si vous étiez un travailleur indépendant et ne payiez que des cotisations à la sécurité sociale de “classe 2”.

Combien de temps vais-je pouvoir percevoir des allocations ?

La durée maximale est de 182 jours, soit environ 6 mois.

A combien se monte une allocation ?

Cela dépendra de votre âge, votre revenu et vos économies. Il vous faudra d’ailleurs présenter vos relevés bancaires pour prouver votre situation financière. Si vous avez moins de 25 ans, l’allocation hebdomadaire sera de £57.60 maximum, si vous avez 25 ans ou plus, elle sera de £73.10 maximum et les couples (âgés pour les deux de plus de 18 ans) auront le doit jusqu’à £114,85. Les montants seront versés toutes les deux semaines directement sur votre compte bancaire.

Comment faire ma demande ?

Il suffit de remplir un questionnaire en ligne pour savoir si vous êtes éligible. Vous pouvez également appeler le JobCentre Plus au 0800 055 6688 du lundi au vendredi de 8am à 6pm. Après votre inscription, vous recevrez un SMS ou un appel téléphonique dans les 2 jours ouvrables pour organiser un entretien dans votre bureau Jobcentre Plus local. Ce rendez-vous physique est impératif (vous pouvez être accompagné.e de quelqu’un si vous le souhaitez) pour pouvoir bénéficier d’une allocation chômage.

Quels documents apportés pour l’entretien ?

Votre P45, document remis par votre employeur au moment de l’arrêt de votre activité, mais aussi une pièce d’identité, un justificatif de domicile (council tax, factures d’eau, relevés bancaires…) et un certificat de naissance pour prouver cotre âge (cela peut être aussi votre carte médicale NHS).

Que faire si je décide de rentrer en France, après avoir perdu mon travail au Royaume-Uni ?

Le site du consulat français de Londres explique que “votre situation vis à vis du chômage peut être examinée au regard du droit français”. Pour cela, avant votre retour, il vous faudra vous munir d’un formulaire U1 qui retrace les périodes de cotisations à l’assurance chômage britannique ; pour l’obtenir vous devez remplir et retourner le formulaire CA3916 disponible sur le site du HMRC. Le formulaire U1 devra être ensuite présenté au Pôle Emploi qui examinera vos droits éventuels aux allocations chômage dans l’hypothèse où vous pourriez y prétendre. Par ailleurs, pour ouvrir les droits au chômage, il faut retravailler un minimum en France, sauf cas particuliers (se renseigner directement auprès du Pôle Emploi). Si vous n’avez pas suffisamment travaillé pour ouvrir des droits aux allocations basées sur le salaire, vous pouvez faire une demande d’allocation temporaire d’attente, ATA.