Confinement : une Française publie un guide de survie pour la famille

caroline moulinet guide survie familles confinement
Caroline Moulinet, auteure du livre

La situation actuelle liée à l’épidémie de coronavirus est une période compliquée pour bons nombres de personnes. Seul(e), en couple, entre amis, mais encore plus en famille, le confinement peut devenir un véritable enfer sur terre. C’est dans le prolongement de ce qu’elle proposait déjà dans ses ateliers “Radiance” que la coach en développement Caroline Moulinet, installée à Londres depuis 9 ans, a décidé d’écrire How to survive 14 days in insolation, the guide for a happy family pour aider les familles à passer ce cap inédit dans leur vie. 

“C’est un guide de quinze pages où les femmes pourront trouver des conseils sur l’installation d’une routine, essentielle dans de telles circonstances, mais aussi sur la gestion des enfants et comment leur imposer un cadre selon les personnalités de chacun d’eux”, explique la Française. Le couple est aussi un des thèmes abordés dans ce livre disponible en ebook sur Amazon et sur le site internet, fraîchement lancé, de Caroline Moulinet. “L’objectif est de donner quelques clés pour éviter de se disputer, mais aussi pour permettre de préserver la relation dans cette situation inédite”, complète-t-elle. 

Des clés pour gérer la charge émotionnelle

La Française a écrit ce guide une semaine après l’annonce du confinement du gouvernement britannique. C’est après avoir été sollicitée par de nombreuses mamans qu’elle avait l’habitude de recevoir dans ses ateliers Radiance qu’elle a pris la plume pour livrer quelques conseils. “Je n’avais pas envie de les laisser seules face à cette situation. Le confinement est un concept nouveau qui peut s’avérer très ‘challenging’ pour la majorité d’entre nous et notamment pour les femmes”, justifie Caroline Moulinet, “on leur demande de savoir tout gérer, entre les enfants, le travail, le couple”. Un charge émotionnelle parfois encore plus lourde à porter que d’habitude. “Le confinement est peut-être l’occasion de réfléchir sur ce qu’elles ont de différent à proposer. L’objectif est de faire un travail sur elles-mêmes car elles ont beaucoup de ressources, il suffit de trouver les clés pour ouvrir les autres portes”. 

guide survie familles confinement

“Si j’ai pu faire ce chemin, tout le monde peut le faire”

Une approche de développement personnel que la Française proposait déjà dans ses ateliers en français et en anglais, Radiance, qu’elle avait lancés en novembre dernier mais qu’elle a dû arrêter en mars pour cause d’épidémie de coronavirus. “On se retrouvait à sept maximum autour d’un café, dans une ambiance chaleureuse et bienveillante”, explique Caroline Moulinet. La diversité des nationalités présentes pour ces rendez-vous permettaient également d’apporter une touche supplémentaire “très enrichissante”. Ces ateliers avaient pour objectif d’aider les mères de famille à trouver leur propre gestion du quotidien, grâce notamment à l’expérience de la Française mais aussi à des connaissances sur le sujet. “J’ai eu quatre enfants en quatre ans et après levé le pied un temps pour m’occuper d’eux, j’ai décidé de reprendre un travail à temps partiel”. 

Cette ingénieure en biochimie de formation, qui a travaillé plus de sept ans pour Yves Rocher sur les matières premières et la tolérance des produits, a ainsi aidé une start-up de Londres à créer son service clients et au recrutement du personnel. Une belle expérience professionnelle, mais qu’il fallait arriver à jongler avec une vie de famille. “Je me suis rapidement penchée sur le sujet de l’éducation. J’ai lu des dizaines d’ouvrages, notamment ceux des années 70-80 qui parlent de l’éducation positive et de la communication non violente”, raconte Caroline Moulinet. Ces lectures, avoue-t-elle, ont eu “un impact très bénéfique” pour elle et sa vie de famille. “Cela m’a transformé et je me suis dit que si j’avais pu faire tout ce chemin, tout le monde pouvait le faire. Du coup, j’ai eu envie de transmettre cela à d’autres femmes, qui doivent aussi jongler entre leurs enfants, leur travail, leur maison et leur mari”. 

L’auteure a volontairement choisi d’adresser ces ateliers et, par extension, son ouvrage aux femmes. “J’ai forcément plus d’empathie, étant moi-même une femme, pour comprendre telle ou telle réaction à une situation et pour parler de ce retour au cœur de soi”, justifie la Française. Elle a d’ailleurs nommé ses ateliers Radiance, en référence à l’unité de mesure lumineuse représentant, selon Caroline Moulinet, la femme. “C’est la flamme du foyer dont on doit prendre soin”. Pour compléter son premier guide sur le confinement, elle vient également de publier un autre petit livre gratuit, baptisé How to stop yelling. Un autre ouvrage, cette fois-ci sur le déconfinement, pourrait également voir le jour prochainement. “L’idée serait d’aider les femmes à poursuivre leur changement de regard sur les choses et revoir leurs priorités avec un vrai travail sur la famille”.