Passionné par le général de Gaulle, un Français de Londres prépare un documentaire sur la France Libre

documentaire charles de gaulle
Crédit : Shutterstock / Tony Baggett

“C’est le dernier grand leader français, son parcours est incroyable : en 1940, il est passé en dix jours du statut de militaire à celui d’homme politique, de gouvernant à dissident condamné à mort”, résume-t-il. Hubert Rault s’est pris de passion il y a 5 ans pour le général de Gaulle, qu’il qualifie d’un savant mélange de “stratège militaire, diplomate, organisateur, travailleur et visionnaire”, mais aussi plus largement pour l’histoire de la France Libre. C’est en 2015 qu’il a en effet commencé à organiser des tours dans Londres sur les pas de l’ancien leader français et des combats venus le rejoindre de l’autre côté de la Manche au moment de l’annexion du nord de la France par les Nazis. “Tout s’est fait par hasard”, confie Hubert Rault, “ma famille qui était venue me rendre visite m’avait mis au défi de lui faire découvrir l’histoire de la France Libre à Londres”. Il passera des heures à lire des livres sur le sujet, à apprendre sur cette période pour préparer ce tour. Après ce premier succès familial, il décidera de proposer cette visite – qu’il a depuis adaptée et renouvelée – à ses amis, puis à des écoles et des particuliers. 

Des témoignages uniques

Alors que 2020 marque les 80 ans de l’appel du général de Gaulle, mais aussi le cinquantenaire de la mort de l’ancien président de la République en novembre prochain, Hubert Rault a souhaité lui rendre un plus grand hommage. En collaboration avec une amie journaliste, Angelica Tarnowska, il prépare ainsi un documentaire qu’ils aimeraient pouvoir diffuser à l’automne. “Je pensais d’abord écrire un livre, mais l’idée du documentaire m’a semblé plus pertinente”, confie le Français, qui a dû mettre entre parenthèses ses tours depuis le confinement. Le duo a donc déjà commencé à interviewer des enfants d’anciens combattants de la France Libre présents à Londres en juillet 1940. “On a aussi réussi à avoir des jeunes de l’époque qui avaient décidé de rejoindre le général de Gaulle, après son appel en juin. Ce sont des témoignages uniques de héros uniques”. 

hubert rault charles de gaulle documentaire france libre
Hubert Rault lors de ses visites à Londres

Un documentaire pour marquer les 50 ans de la mort du général de Gaulle

Hubert Rault se dit fasciné et admiratif du fait que ces adolescents aient eu le courage de “traverser la Manche en canoë ou de voler des avions”, pour se battre aux côtés de la France Libre. “Les gens ne connaissent souvent que la fin de l’histoire, alors que savoir comment on y est arrivé et comment cela s’est passé reste le plus intéressant”, commente le banquier français pour qui “la France Libre demeure aussi l’histoire de la naissance du  leadership de de Gaulle, c’est passionnant de voir tous les contrastes d’un pari fou qui, malgré la pauvreté des moyens, était celui de constituer une résistance depuis un pays étranger”. Hubert Rault reconnaît d’ailleurs que “sans le Royaume-Uni, la France libre n’aurait jamais existé et rassemblé des forces venant du continent africain, des colonies françaises ou encore des territoires d’outre-mer comme la Polynésie ou Saint-Pierre et Miquelon”. 

Le documentaire d’Hubert Rault et d’Angelica Tarnowska veut raconter tout cela, grâce à la dizaine de témoignages de ceux qu’ils l’ont vécu, “des gens ordinaires qui ont connu l’extraordinaire” commente-t-il, ou de leurs enfants à qui on a raconté tant sur ce qui s’est passé à cette époque. Les interviews, qui ont donc déjà commencé, continueront tout cet été entre Londres, le reste de l’Angleterre et Paris. “Nous avons prévu aussi de filmer les lieux au Royaume-Uni où ont vécu ces participants de la France Libre”, complète-t-il. Le duo cherche encore un producteur pour pouvoir diffuser le documentaire en novembre prochain. “Le 9 serait idéal pour marquer le coup des 50 ans de la mort de de Gaulle et ainsi rappeler ce que cet homme a apporté pendant 30 ans à la politique mais aussi à l’histoire françaises”.