Emmanuel Macron a remis la Légion d’honneur à Londres et a joué l’entente cordiale avec Boris Johnson

macron londres appel general de gaulle
Crédit : Twitter Ambassade de France au Royaume-Uni

C’était son premier déplacement à l’étranger depuis fin février. Emmanuel Macron était à Londres jeudi 18 juin pour célébrer les 80 ans du légendaire appel du 18 juin lancé par le général de Gaulle depuis la capitale anglaise. Mais le président n’est resté que le temps de remettre la légion d’honneur à la ville de Londres et de rencontrer très rapidement le Premier ministre britannique.

“Les liens puissants entre nos deux pays”

A son arrivée dans la cité londonienne et pour lancer les commémorations, Emmanuel Macron a d’abord été accueilli par le prince Charles et son épouse Camilla. Puis le trio, accompagné des ministres français et britannique des Affaires étrangères, se sont rendus devant le mémorial du roi George VI et de la reine Elizabeth, situé en face de St James’s Park, pour y déposer une gerbe. Le président de la République a ensuite officiellement remis la légion d’honneur à la ville de Londres, en présence du maire, Sadiq Khan.

“Il y a 80 ans jour pour jour, le Royaume-Uni a tendu à la France libre sa première arme : un micro de la BBC”, a lancé Emmanuel Macron, “ce soir-là, De Gaulle devint la voix et le souffle de la France Libre. L’homme qui allait porter à bout de bras le destin d’un pays à bout de souffle. Depuis Londres. Grâce à Londres”. Le Prince Charles a de son côté rappelé “les liens puissants entre les deux pays”, se disant “fier” que la statue du général de Gaulle “se tienne à quelques pas de celles de (mes) grands-parents bien aimés”.

L’héritier de la couronne britannique a, tout au long de son discours (exprimé à majorité en français), tenu des propos forts sur la relation entre la France et le Royaume-Uni, dont les destins ont toujours été historiquement scellés, dans un contexte de Brexit. “Renouvelons les liens qui nous unissent et tournons-nous vers l’avenir avec l’espoir et la certitude que nous marchons ensemble”.

Une brève rencontre avec Boris Johnson

Le président de la République a ensuite filé au 10 Downing Street, qui avait sorti le tapis rouge pour l’occasion, afin de rencontrer le premier ministre britannique, Boris Johnson.

Au menu de cette brève rencontre entre le chef d’Etat français et le chef du gouvernement britannique, le Brexit, dont les négociations sont au point mort à six mois de la sortie définitive du pays de l’Union européenne. Boris Johnson aurait alors glissé à l’oreille d’Emmanuel Macron qu’il ne voyait pas l’utilité de faire traîner les discussions sur la relation future entre son pays et l’UE jusqu’à l’automne et expliquant qu’il serait idéal de trouver un accord commercial d’ici la fin du mois de juillet. Le président lui aurait répondu en rappelant “l’attachement de la France à un accord et son soutien au mandat de Michel Barnier”. On n’en saura pas plus, entente cordiale oblige en ce jour de commémoration.

Les deux hommes auraient également parlé, selon les informations de la BBC, d’assouplir la mesure de quarantaine mise en place pour les voyageurs arrivant au Royaume-Uni. Mais aucune annonce officielle n’a été faite à l’issue de la rencontre. Il faudra donc patienter avant d’en savoir plus.

Emmanuel Macron a ensuite terminé sa visite, tout sourire, en assistant au passage des Red Arrows et de leurs homologues français, la Patrouille de France, au-dessus de la House Guards Parade.