L’entreprise française OVHcloud entre sur le marché britannique des données de santé

OVHcloud bureaux

“Nous sommes toujours à l’affût de nouvelles réglementations et de nouveaux challenges avec cette idée que, si un de nos clients veut faire quelque chose quelque part, il puisse le faire chez nous en toute confiance”, résume Emmanuel Meyrieux, responsable conformité au sein du pôle qualité chez OVHcloud. L’entreprise française est ainsi partie à la conquête du marché britannique depuis quelques semaines, en lançant ses services dans le domaine de la santé, via sa branche Healthcare

Seul européen dans le top 10 mondial des fournisseurs de cloud

Cette traversée de la Manche a pu s’opérer grâce à une adaptation rapide de l’entreprise roubaisienne à la réglementation britannique. “Les différences sont importantes en général sur ce marché, car c’est un domaine qui conserve une vraie résonance régalienne”, analyse Emmanuel Meyrieux. Notamment au Royaume-Uni, où le système médical, le NHS, est porté par le gouvernement. Mais les choses n’ont pas été si difficiles pour OVHcloud grâce à ses expériences – et donc ses connaissances en termes de réglementations européennes – dans d’autres pays, comme la France évidemment, mais aussi la Pologne, l’Allemagne ou l’Italie, où l’entreprise a déjà signé des contrats. 

Emmanuel Meyrieux ovhcloud healthcare
Emmanuel Meyrieux, responsable conformité au sein du pôle qualité chez OVHcloud

Fort de ses data centers installés partout en Europe, OVHcloud, entreprise créée à Roubaix en 1999, a aussi su convaincre le Royaume-Uni grâce à sa réputation. “On est le seul européen dans le top 10 mondial des fournisseurs de cloud”, se félicite le responsable conformité. Une légitimité donc pour la structure française, qui compte déjà 1,5 million de clients dans plus de 130 pays, de renforcer sa présence en Europe. “On a toute notre place à prendre et à défendre, Internet ne peut pas se faire sans nous, et nous l’avons montré par notre histoire et notre travail”. Cette arrivée sur le marché britannique prouve également que des sociétés européennes peuvent faire face à des mastodontes venus des Etats-Unis ou de la Chine. “Il y a un réel avenir pour nous, nous pouvons être cette alternative européenne”, confirme Emmanuel Meyrieux. 

Un premier pied sur le sol britannique pour concrétiser d’autres ambitions

OVHcloud Healthcare sera donc chargé d’héberger localement, via son data center basé à Londres, des données médicales pour le compte des clients privés ou publics spécialisés dans le domaine de la santé. Avec le contexte de l’épidémie de coronavirus, cette arrivée prend donc encore plus son sens. “Le choix d’un fournisseur cloud est loin d’être anodin”, lance le responsable, surtout quand il s’agit d’informations aussi sensibles. La confiance et la sécurité sont des éléments essentiels et le Royaume-Uni a visiblement trouvé en OVHcloud le fournisseur le plus fiable.

OVHcloud datacenter

Pour l’entreprise française, le Royaume-Uni représente globalement une étape importante dans son développement, puisqu’elle regarde déjà vers l’avenir et les possibilités d’évolution sur le marché britannique. Avec en ligne de mire le secteur financier. “On veut étoffer notre catalogue d’offres”. Quid du Brexit ? Ne va-t-il pas freiner ces futures ambitions ? “Même si le pays quitte l’Union européenne, nous gardons avec lui de nombreuses valeurs communes et je doute que cette sortie ne change quelque chose aux données de sécurité. Certes, il pourrait y avoir une nouvelle réglementation, mais les principes développées jusqu’ici seront certainement renouvelés. Sinon, on s’adaptera comme nous avons toujours su le faire”, conclut Emmanuel Meyrieux.