Sept endroits à découvrir à Belfast

Belfast
Une ville qui vaut vraiment le détour. Crédit photo : Violaine Malié

En savoir plus

Violaine Malié vit aujourd'hui à Sligo, en République d'Irlande, après avoir passé cinq ans à Belfast. A côté de son travail de conseillère voyages, elle tient un blog (vio-vadrouille.com) où elle présente toutes les merveilles de l'île d'Irlande et livre ses réflexions sur l'expatriation. Elle a aussi publié un très beau livre, Irlande du Nord : incontournables et itinéraires, proposé sur son site.

Les voyages ont peu à peu repris depuis la fin du lockdown. Et si on en profitait pour se rendre en Irlande du Nord ? Notamment à Belfast, capitale de la province. Belfast peut paraître intimidante de prime abord, avec son lourd passé et ses marques encore présentes (*), mais c’est en réalité une ville très chaleureuse et hyper branchée”, décrit, élogieuse, Violaine Malié. Française expatriée sur l’île d’Emeraude, la jeune femme, qui travaille pour un tour opérateur, connaît bien la capitale nord-irlandaise pour y avoir vécu plusieurs années. C’est sur ses conseils avisés que nous vous répertorions quelques endroits sympas (**) à y découvrir si vous préparez une excursion dans cette contrée, parfois un peu isolée, du Royaume-Uni.

Titanic Belfast, une expérience hors du commun

Titanic Belfast
Un bâtiment aux formes bien particulières pour évoquer l’un des paquebots les plus célèbres au monde. Crédit photo : Violaine Malié

Ville portuaire donnant sur la mer d’Irlande, Belfast s’enorgueillit d’un passé maritime extrêmement riche puisque qu’elle a vu naître, sur l’iconique chantier naval Harland and Wolff, le célèbre Titanic. L’expo Titanic Belfast rend donc hommage à ce navire légendaire et se présente comme une “expérience” plus qu’un “musée”. On y retrace l’histoire de la construction de ce somptueux paquebot, l’un des plus grands et des plus luxueux à l’époque, du début du XXe siècle. L’histoire, tragique, de son naufrage aussi. Symbolique, le bâtiment qui accueille l’exposition rappelle la silhouette de ce géant des mers. “Le bâtiment est unique, très beau, commente Violaine. Quant à la visite, elle est très interactive. C’est très bien bien fait, même pour les petits.” Plus loin, il est aussi possible de découvrir le SS Nomadic, qui fut construit pour transporter des passagers à bord de paquebots comme le Titanic et est encore à flots.

Adresse : 1, Olympic Way, Queen’s road, BT3 9EP / Téléphone : 02890766386 / Réouverture à partir du 1er août, sur réservations uniquement

L’Ulster Museum et les jardins botaniques

Ulster Museum, Belfast
Au programme, notamment, une plongée dans l’histoire de l’île et de l’Ulster (nom de l’une des quatre provinces irlandaises à laquelle appartient l’Irlande du Nord). Crédit photo : Ulster Museum

L’Ulster Museum, qui devait rouvrir à partir du 30 juillet, est un musée généraliste qui aborde bien évidemment l’histoire locale (l’arrivée des premiers hommes sur l’île, l’influence de Saint Patrick, les vagues d’immigration vers les Etat-Unis, la construction de l’Ulster, les Troubles) ainsi que des domaines aussi variés que les sciences naturelles, l’art ou encore l’égyptologie. Gratuit (comme beaucoup de musées au Royaume-Uni), l’établissement a aussi l’avantage de se trouver aux abords de superbes jardins botaniques.Les jardins botaniques sont très beaux à Belfast. Il y a aussi de grands espaces de prairies, une roseraie…”. Malheureusement, la “Palm House”, somptueuse serre accueillant notamment de nombreuses plantes tropicales, est pour l’heure encore fermée mais les visiteurs peuvent profiter des jardins extérieurs.

Adresse : Botanic Gardens, Belfast BT9 5AB / Téléphone (musée) : 02890440000

“Street art” et fresques politiques

street art belfast
Dans le centre-ville, les peintures sont surtout artistiques. Elles revêtent un caractère plus politique dans d’autres parties de Belfast. Crédit photo : Violaine Malié

“Le ‘street art’ est très présent à Belfast, surtout dans le quartier de la cathédrale, indique Violaine Malié. Si vous faites une visite dans le centre-ville, profitez-en, certaines peintures sont immenses et assez incroyables.” Les œuvres sont, de plus, assez régulièrement renouvelées, notamment lors de la ‘Culture Night’, événement traditionnellement organisé en septembre en Irlande. Belfast est par ailleurs célèbre pour ses “murals” à caractère politique, rendant compte du conflit nord-irlandais, il n’y a encore pas si longtemps. Vous pourrez notamment les observer dans l’ouest de la capitale, sur le long de la Falls road, Shankill road ou au niveau des Peace Walls, barrières, murs conçus par le passé pour séparer quartiers catholiques et protestants. Plusieurs compagnies de taxis se proposent d’en faire la visite.

Adresse : une carte interactive répertorie quelques peintures en centre-ville / une partie des Peace Walls (dont un certain nombre ont commencé à être démolis) est observable non loin du centre-ville sur Cupar way

St George’s Market, délices locaux à savourer

sandwich Belfast bap
Le traditionnel “Belfast bap”, à déguster sans modération. Crédit photo : Violaine Malié

Marché couvert de Belfast qui a été plusieurs fois récompensé pour la qualité et la fraîcheur de ses produits. “On peut y manger sur le pouce, détaille notre guide. Il y a énormément de stands qui vendent de la nourriture locale comme le ‘Belfast bap’ (le ‘bap’, en anglais, est un petit pain de forme ronde, ndlr). C’est une sorte de sandwich propre à Belfast. Avec du bacon, des saucisses de porc, un œuf au plat, des oignons, des champignons et de la sauce à la tomate.” Certains stands sont aussi spécialisés dans les antiquités, les livres, l’artisanat, les vêtements. “Le samedi et le dimanche, il y a des concerts de musique live. C’est hyper animé, il y a une super ambiance en général.”

Adresse : 12-20 East Bridge street, BT1 3NQ / Rouvert depuis le 3 juillet

Cave Hill Country Park, la nature en pleine ville

Cave Hill Park, Belfast
Pour ceux qui veulent prendre un peu de hauteur. Crédit photo : Violaine Malié

Les amateurs de nature et de marche à pied apprécieront. Cave Hill est le nom d’une colline de 368 mètres de haut qui surplombe la baie de Belfast. Il est possible de venir s’y balader. “Il y a plein de sentiers qui montent sur cette colline, décrit Violaine Malié. Cela permet pratiquement de randonner en centre-ville car c’est situé à environ quinze minutes en bus du centre de Belfast.” Au programme : landes à perte de vue, falaises, grottes (le lieu compte un certain nombre de cavités auxquelles il doit son nom), sites archéologiques (emplacement du McArts Fort au sommet) et, bien sûr, de superbes vues panoramiques de la capitale nord-irlandaise et de la côte. “C’est très sympa, on s’échappe un peu de la ville.” Des sentiers partent notamment du Château de Belfast, en contrebas, que l’on peut admirer au passage (l’intérieur du château reste toutefois fermé pour le moment).

Adresse : Antrim road, Innisfayle Park junction, BT15 5GR

La prison de Crumlin road

prison de Crumlin road, Belfast
L’établissement est maintenant ouvert aux touristes. Crédit photo : Violaine Malié

La prison, à l’architecture victorienne, a ouvert ses portes en 1846. Avant de cesser définitivement son activité en 1996. C’est désormais un musée qui accueille de nombreux visiteurs, rendant compte de différentes époques, en Irlande du Nord, et du fonctionnement du système carcéral. En 150 ans, le site aura vu passer plus de 25.000 prisonniers. Des criminels ordinaires mais aussi des suffragettes, des prisonniers politiques loyalistes et républicains… Le site a été le théâtre d’exécutions, d’évasions, de grèves de la faim et d’émeutes. Mais aussi de naissances, de mariages. C’est tout cela que le musée se propose aujourd’hui de raconter. “Visiter une prison, c’est toujours un peu spécial. Mais c’est intéressant à faire durant un séjour à Belfast.”

Adresse : 53-55 Crumlin road, BT14 6ST / Téléphone: 02890741500 / Rouvert depuis le 3 juillet

Victoria Square, pour le shopping

Victoria Square, Belfast
Un dôme du haut duquel on a une jolie vue de la ville. Crédit photo: Violaine Malié

Enfin, pour les amateurs de shopping, il est possible de se rendre au centre commercial Victoria Square, en centre-ville. Au programme : boutiques (All Saints, H&M, Mango, Claire’s, Dune) restaurants (Nando’s, Zizzi, Costa), cafés… Un certain nombre de chaînes sont toutefois encore fermées. Et tout en haut, surtout, le fameux “Dome”, d’où l’on peut avoir une vue périphérique de la ville. “Et rien que pour ça, ça vaut le détour”, sourit Violaine Malié.

Adresse : 1, Victoria Square, BT1 4QG

———————————————————————————————–

(*) L’Irlande du Nord fut secouée, de la fin des années 1960 aux années 1990, par ce qu’on appelle les “Troubles”, période d’affrontements entre Nord-Irlandais et gouvernement britannique mais aussi entre Nord-Irlandais eux-mêmes, entre républicains (catholiques et partisans d’une unification de l’Irlande du Nord à la République d’Irlande, au sud) et loyalistes (protestants et partisans d’un maintien de l’Irlande du Nord au sein du Royaume-Uni). Des accords de paix furent signés en 1998 mais la province porte encore les traces de ce passé tumultueux.

(**) Coronavirus oblige, les horaires d’ouverture et fonctionnement général des sites touristiques peuvent être soumis à modification. Toujours bien se renseigner auprès des institutions.

En savoir plus

Violaine Malié vit aujourd'hui à Sligo, en République d'Irlande, après avoir passé cinq ans à Belfast. A côté de son travail de conseillère voyages, elle tient un blog (vio-vadrouille.com) où elle présente toutes les merveilles de l'île d'Irlande et livre ses réflexions sur l'expatriation. Elle a aussi publié un très beau livre, Irlande du Nord : incontournables et itinéraires, proposé sur son site.