Tailored Friend veut faire ami-ami avec les Britanniques

Ugo Ziller tailored friend

Le jeune Français Ugo Ziller pense avoir trouvé le remède contre la solitude, grâce à un principe simple : mettre en relation des personnes habitant dans la même ville dans le but de se rencontrer autour d’une activité. C’est pourquoi il a imaginé Tailored Friend, qu’il a lancé avec son associé Jean-Eudes Yahouedeou en juillet dernier. Après avoir conquis quelque 2.600 utilisateurs en France, le créateur de ce nouveau réseau social s’engage dans un développement international, avec en priorité la conquête des Britanniques. 

Le confinement a propulsé Tailored Friend en France

C’est d’abord en pensant aux étudiants qu’Ugo Ziller avait eu l’idée de Tailored Friend. Il avait alors envisagé la plateforme comme un moyen de mettre leur temps libre à disposition pour arrondir leur fins de mois. “C’est aussi parce qu’on pensait que le digital attirerait surtout les jeunes”, ajoute t-il. Finalement, lors du lancement, le profil des différents utilisateurs s’est révélé plus varié que prévu et le confinement y serait un peu pour quelque chose, d’après le Français. “Cette période est bien tombée pour nous, car tout le monde a été obligé de se mettre sur internet même les personnes âgées”, pense-t-il. 

Tailored Friend a ainsi évolué dans l’optique d’aider les utilisateurs à combattre la solitude, selon le jeune entrepreneur. “C’est un projet dans l’air du temps car le confinement a entraîné plus de personnes seules, plus de célibataires, plus de chômeurs”, explique t-il. Rejoindre la communauté des “T-friends” n’a rien de compliqué : il suffit de se créer un profil gratuitement qui permettra d’accéder aux activités disponibles, comme une séance de cinéma ou de sport, une balade ou encore un café, ou alors d’en proposer soi-même. Deux options existent : les sorties proposées peuvent être gratuites ou payantes s’il s’agit par exemple de séances de coaching ou de cours particuliers. 

Les Britanniques, des T-Friends idéaux

Après avoir déjà convaincu en quelques semaines près de 3.000 utilisateurs français, le réseau social ambitionne dorénavant un développement à l’international. Ugo Ziller a dans sa ligne de mire notamment les voyageurs. “A terme, le but est de pouvoir trouver des gens partout dans le monde”, déclare t-il.

Mais pour l’instant, la priorité reste le voisin britannique. En effet, les Anglo-saxons sont les T-friends idéaux selon le co-fondateur. Son expérience en tant qu’étudiant à Oxford le pousse dans ce sens. “Ça ne pose pas de problème aux Anglais de payer quelqu’un pour être accompagné”, croit-il savoir, “ce qui l’est beaucoup plus pour un Français”. Cependant, la plateforme ne compte pour l’heure qu’un seul utilisateur à Manchester. 

Mais il ne s’agit que du début de l’aventure au Royaume-Uni pour Tailored Friend qui  devrait d’ailleurs lancer prochainement un appel au financement participatif. De plus, Ugo Ziller n’exclut pas la possibilité d’installer le siège social de son entreprise en Angleterre, le Brexit ne lui faisant absolument pas peur.