Marine Raynor ouvre la première librairie d’achat et de vente de livres français d’occasion

librairie occasion

Infos pratiques

La Librairie

Site internet

Facebook

377 King Street
London W6 9JT

Marine Raynor s’est installée à Londres il y a six ans, après avoir fait un aller-retour vers Paris. “Je suis revenue pour des raisons familiales”, explique la graphiste de formation. Amoureuse de la littérature, mais aussi grande consommatrice de bandes dessinées, la Française avait depuis quelques années dans le coin de la tête l’envie de créer une librairie.

Un an pour concrétiser son rêve

Mais pas n’importe quel genre : une librairie où seraient vendus des livres français d’occasion. “Je me suis dit que cela n’existait pas à Londres, donc c’était intéressant de monter quelque chose. De plus, le neuf ne m’intéressait pas car aujourd’hui avec la présence d’Amazon, j’estime que cela n’a plus vraiment de sens de se lancer dans le marché de la vente de livres neufs”, commente Marine Raynor. 

En 2017, la Française décide donc de concrétiser son rêve. Il lui a fallu trouver un local pour y installer sa boutique, qu’elle décidera de baptiser “La Librairie”, un nom simple et facile à retenir, surtout pour le public anglophone. Après des semaines de recherches, Marine Raynor trouve en novembre dernier enfin le lieu idéal, situé dans l’ouest de Londres, près de Hammersmith. “Je n’habite pas très loin donc c’était plus pratique pour moi”, rit-elle, “mais au-delà de ce côté pratique, c’est surtout parce qu’ici il y a de nombreux Français et des écoles françaises”.

librairie occasionUn choix de livres sélectif

Mardi 20 février, après quelques travaux, “La Librairie” ouvre finalement ses portes, avec des centaines de livres d’occasion disponibles, que la librairie connaît tous “pour les avoir eu entre les mains”. “J’ai fait une grosse collecte en France, ma famille et mes amis y ont beaucoup contribué. J’ai aussi acheté des lots en ligne pour avoir de quoi proposer aux clients”.

Marine Raynor compte aussi pour renouveler son stock sur la vente de livres par des particuliers. Quiconque possède des ouvrages peut les proposer à la libraire. Une pré-sélection est faite via internet. “Je demande aux gens de m’envoyer des photos des livres qu’ils souhaitent revendre, cela me permet de faire un premier choix et évite aux personnes de venir avec des sacs remplis sans l’assurance que je les prenne ensuite”, confie la Française.

Parmi les critères de sélection, l’état général du livre, l’intérêt du contenu et les besoins de la librairie. Aujourd’hui, une large gamme d’ouvrages est disponible : bandes dessinées, livres jeunesse, classiques de la littérature, livres de poche, essais, livres d’Histoire… “Je propose aussi des ouvrages scolaires pour l’apprentissage du français”, ajoute Marine Raynor, expliquant que ces derniers sont notamment destinés aux clients anglophones et francophiles.

Un lieu de vie

Parce que dit-elle, elle ne souhaitait pas ouvrir qu’une “simple librairie d’occasion, mais un lieu de vie, de lien social”, elle a créé deux espaces dans la boutique : un coin lecture et un coin “produits français”, comme des bonbons et biscuits venus de France. “J’ai installé ce petit espace avec des produits que l’on ne trouve pas facilement à Londres, pour que les Britanniques poussent plus facilement la porte”, confie Marine Raynor. Elle a aussi quelques objets design en vente (puzzles, lampes… à destination des enfants), réalisés par des amis graphistes sous la marque “Animo”.

Après un mois d’ouverture, “La Librairie” fonctionne plutôt bien. “Je suis proche de commerces, bien desservie, je ne me plains pas. Le bouche-à-oreille marche aussi très bien”. Quelle sera alors la prochaine étape ? “Je n’y réfléchis pas vraiment encore. Tout ce que je sais, c’est que je ne veux pas créer une chaîne, ce serait plutôt trouver un espace plus grand pour mettre en place un coin lecture plus étendu. Pour le moment, j’y vais doucement”.

Infos pratiques

La Librairie

Site internet

Facebook

377 King Street
London W6 9JT