Premier accord entre la France et le Royaume-Uni sur le prêt de la Tapisserie de Bayeux

tapisserie de bayeux
Françoise Nyssen, ministre de la Culture, accompagnée de son homologue britannique, Matthew Hancock.

La ministre de la Culture Françoise Nyssen et son homologue britannique Matthew Hancock ont signé jeudi 5 juillet à Paris un “arrangement administratif” dans la perspective d’un “prêt éventuel” de la Tapisserie de Bayeux.

Ce prêt au Royaume-Uni avait été annoncé le 18 janvier dernier, lors du premier déplacement du président Emmanuel Macron à Londres. “Aujourd’hui, signer cet accord va permettre de commencer à faire tout le travail d’étude sérieux, parce qu’elle ne pourra évidemment être déplacée que dans des conditions de sécurité et de conservation”, a déclaré Françoise Nyssen après la signature de cet accord. Son homologue britannique, Matthew Hancock, a ajouté : “Nous espérons faire l’échange dans quelques années. Nous discutons de possibles dates”. La mairie de Bayeux a de son côté évoqué 2023 pour ce prêt.

il avait été envisagé d’expédier le chef-d’oeuvre au Royaume-Uni par deux fois : en 1953 pour le couronnement de la reine Elizabeth II et en 1966 pour le 900ème anniversaire de la bataille d’Hastings que raconte la Tapisserie. Mais aucun de ces deux projets n’avait abouti.